Les larmes de Cissé Lô

Le député Moustapha Cissé était inconsolable hier, lundi 4 juin, chez son collègue Boughazelli dont le fils est décédé par noyade. Le président du parlement de la Cedeao n’a pu retenir ses larmes au moment de présenter ses condoléances. Il a craqué, entraînant dans son sillage beaucoup de personnes présentes à la maison mortuaire.

“C’est toujours difficile de perdre quelqu’un, a relevé Cissé Lô, repris par Voxpopuli. Je connais cette situation, parce que je l’ai vécue. Mon fils que j’avais baptisé Khadim Rassoul, est mort à l’âge de 16 ans. J’ai passé la nuit avec lui. Le matin, je me suis séparé de lui et quand je suis sorti, on m’a appelé pour me dire qu’il est mort.”

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*