LES MÉDIAS FRANÇAIS LÂCHENT OUATTARA POUR GBAGBO

Depuis un certain temps, les médias français qui avaient élaboré un mécanisme de black out total sur ce qui se passe en Côte d’Ivoire depuis la fin de la guerre de la France contre ce pays et l’installation violente et usurpée de Ouattara au pouvoir en 2011, connaissent subitement un regain de vitalité pour aborder et traiter tout ce qui touche à l’actualité ivoirienne. Des sujets tabous comme critiquer la gouvernance Ouattara en exposant les réalités ivoiriennes à parler de Laurent Gbagbo dans le bon sens, les médias français avaient choisi le silence. Mais depuis quelques jours, il y a comme une frénésie tellement l’actualité sur la Côte d’Ivoire est abondante et quotidiennement évoquée.

Quelques exemples :

1) Depuis l’acquittement de Bemba par la CPI, des éditions spéciales sont faites sur le procès Laurent Gbagbo dans lesquelles, les”spécialistes de l’Afrique”, les”grands Reporters” évoquent une éventuelle libération de Laurent Gbagbo, en établissant souvent un parallèle inapproprié entre l’affaire Bemba et l’affaire Gbagbo/Blé Goude. Le 13 juin dans le journal Afrique de France 24, un reportage montrait à Yopougon des partisans de Laurent Gbagbo qui expriment leur espoir de voir bientôt Laurent Gbagbo libre. L’émission de Juan Gomez sur RFI, “Appel sur l’actualité”, a largement abordé la question d’une éventuelle libération de Laurent Gbagbo, en se basant sur l’acquittement de Bemba.

2) Dans ces mêmes médias, la parole est aussi donnée à des personnes qui dénoncent et s’opposent ouvertement à une éventuelle candidature de Ouattara à la présidentielle de 2020…Il y a un reportage réalisé par la radio France Inter qui parle de 11 milliards de dollars de Houphouët Boigny évaporés. Et le reportage met essentiellement l’accent sur la gestion de cette fortune par Dominique Ouattara, l’épouse de Ouattara Alassane.

3) jeudi 14 juin, c’est au tour de Didier Leschi( lire Leski ), directeur général de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration interrogé par Jean-Jacques Bourdin de BFM Radio, de dire que “c’est surprenant que la Côte d’Ivoire où on parle pourtant de décollage économique, soit à plus de 68% d’augmentation du taux de migration vers la France, devant la Syrie, devant l’Afghanistan, et devant les pays de la corne de l’Afrique comme la Somalie …”

Avec ces quelques exemples, nous pouvons dire que les limites du mensonge commencent à reculer. Et que la réalité implacable de ce que vivent et veulent les Ivoiriens dans leur grande majorité oblige ces médias à jeter, petit à petit, le masque. Ou bien Ouattara devient- il un problème pour ses parrains ? Ou bien La Haye où nous tous (eux et nous) avons les oreilles grandement tendues, fait bouger les habitudes que ces médias avaient fini par avoir ? En attendant les réponses, nous les observons désormais activement en épiant tous leurs faits et gestes.

Alexis Gnagno

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*