Les meneurs rejettent le coup d’Etat de l’Armée et continuent la contestation

Le président soudanais Omar el-Béchir, au pouvoir depuis trois décennies, a été destitué par l’armée, au terme d’un mouvement de contestation populaire de plusieurs mois, a annoncé ce jeudi le ministre de la Défense, Awad Ahmed Benawf.

« J’annonce, en tant que ministre de la Défense, la chute du régime et le placement en détention dans un lieu sûr de son chef », a déclaré Benawf à la télévision d’État. Le ministère a annoncé qu’un « conseil militaire de transition » succédait à Béchir pour une durée de deux ans.

L’armée a également décrété un cessez-le-feu sur tout le territoire, imposé un mois de couvre-feu nocturne et annoncé avoir fermé les frontières et l’espace aérien jusqu’à nouvel ordre.

Selon le ministère de la Défense, le président déchu est actuellement détenu par l’armée. La révolution continue Les meneurs de la contestation ont quant à eux rejeté le « coup d’État du régime ». « Déclaration importante : la révolution continue. »

Telle a été la réaction concise du Comité des médecins soudanais suite à l’annonce que l’armée planifiait de prendre le contrôle du pays pour les deux prochaines années.

In the Spotlight

by James Dillinger in Nécrologie - Avis de Décès 0

Le général Lamine Cissé est décédé. Selon des informations l’ancien ministre de l’Intérieur a succombé des suites d’une maladie, ce vendredi, 19 avril, à l’âge de 80 ans. Le général d’armée Lamine Cissé, né en [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*