*Les personnages de Serigne Touba et Maodo Malick Sy sont au-delà des contingences partisanes … Par Seydina Omar Ba

Il y a quelques jours, lors d’une émission du soir sur une télévision de la place, un individu a fait une déclaration sur Cheikh Ahmadou Bamba, qu’il affirme tenir de son père. En substance, ce dernier lui aurait dit que qui quiconque accepte d’etre comparé à Serigne Touba se leurre. Autrement dit, “Serigne Touba amoul moroom”.

Les Mourides ont sauté sur l’occasion, comme d’habitude et en toute bonne foi, pour s’en glorifier. Mais avec la diligence de l’excellente chaîne Asfiyahi TV, nous accédions quelques jours plus tard à une ancienne vidéo dans laquelle le même individu disait de Cheikh Seydil Haadj Malick SY qu’il a été le seul religieux au Sénégal à s’être armé d’intelligence dans sa lutte contre le colon. Mieux, le quidam assure que le seul véritable héros national du Sénégal est Maodo.

Il dira également dans cette même vidéo que du temps de Serigne Babacar Sy (RTA), les non-tidianes se cachaient [de honte]. Est donc pris qui croyait prendre. Pour faire plaisir à telle ou telle communauté, ce monsieur est prêt à toutes sortes d’affirmations dont les conséquences ne seront autres que la division des musulmans. C’est également le même type qui tord le coup aux sacro-saints préceptes islamiques pour plaire à la gente féminine sur des sujets parfois très intimes.

Certains tenteront d’expliquer ces deux déclarations par une supposée évolution intellectuelle. Je dis, quant à moi, que tout changement d’attitude mentale porteur de division entre les musulmans est une profonde régression et non une évolution.

Mon propos ne vise pas à dire si Serigne Touba est au-dessus de Maodo ou vice versa. Les deux personnages se placent bien au-delà de ces contingences partisanes, occupés qu’ils ont toujours été à labourer avec persévérance le champ de l’Islam et du bon comportement dans notre pays.

Mon propos vise à mettre en garde contre les agissements de certains individus, qualifiés de religieux, mais dont l’unique objectif est de s’attirer les faveurs de telle ou telle communauté en fonction des circonstances.

Nous devons cesser de prêter une oreille attentive à ces soldats de la division dont les convictions sont fonction de l’auditoire qu’ils ont en face d’eux. Les mourides n’ont besoin de personne pour savoir que “Serigne Touba amoul moroom” tout comme les tidianes n’ont besoin de personne pour apprécier la dimension ô combien insondable de Maodo.

D’ailleurs, j’ai coutume de dire que les stations spirituelles de nos guides, si élevées soient-elles, ne nous seront d’aucune utilité si nous ne nous évertuons pas à observer scrupuleusement leurs recommandations et à nous écarter au mieux de leurs interdits. Ce n’est point en dissertant sur leurs performances ou en les classifiant de manière fort hasardeuse que notre sort spirituel et temporel sera meilleur.

Mettons-nous plutôt au travail dans la communion des cœurs et des esprits si tant est que nous nous réclamons sincèrement de cette belle et merveilleuse religion transmise par le Prophète Mouhammad (PSL).

Seydina Omar Ba

  • Le titre est de la rédaction de Sunuker.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*