Les violences se poursuivent à Juba

spla_soldiers_south_sudanLes ex-rebelles fidèles au vice-président sud-soudanais Riek Machar accusent l’armée du Soudan du Sud d’avoir attaqué leurs bases, à Juba.

L’ONU a signalé des tirs de mortiers, de lance-grenades et d'”armes d’assaut lourdes”.

Des dizaines de personnes, des soldats pour la plupart, ont été tuées dans des affrontements entre l’armée et les ex-rebelles, vendredi et samedi.

Le ministre sud-soudanais des Affaires étrangères, Deng Alor Kuol, appelle les représentants des autres pays au Soudan du Sud à soutenir le gouvernement d’union nationale.

“Au nom du président Salva Kiir, le ministère des Affaires étrangères exhorte le corps diplomatique à rester à Juba, à soutenir le gouvernement d’union nationale et à accompagner le processus visant restaurer la paix et la scéurité”, écrit-il dans un communiqué.

Le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar ont entamé en avril dernier la mise en œuvre d’un accord de paix signé grâce à une médiation internationale.

Cet accord de paix est entré en vigueur après deux ans de guerre civile entre les Dinka et les Nuer, les ethnies auxquelles appartiennent respectivement Salva Kiir et Riek Machar.

BBC

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*