Lettre ouverte á Monsieur Le Consul Général du Sénégal á Madrid.

le-president-senegalais-macky-sall-donne-une-interview-le-28_957051-625x400Suite á votre communiqué sans numéro daté du 19 décembre 2013 nous informant de la date butoir pour le dépôt des projets (05 janvier 2014), je viens  par cette présente vous apportez mes observations et suggestions qui, á n’en pas douter vont dans le sens d’améliorer cette opération  somme toute périlleuse au regard de la modique somme : 100.000000 CFA (soit 152.000 euros) á partager entre les femmes de la Diaspora en Espagne.

D’abord, Monsieur le Consul je suis au regret de vous dire que  vous êtes entrain de confondre maladroitement vitesse et précipitation  car je ne  peux pas comprendre cet empressement de vouloir coûte que coûte prendre une date butoir pour le dépôt des projets : en effet, je considère que le temps imparti pour nos mamans et sœurs me semble trop trop  réduit pour d’abord les permettre de recueillir les informations utiles et appropriées  et ensuite essayer d’élaborer  chacune en ce qui la concerne un projet fiable et viable pour ensuite espérer par miracle un financement.

Ensuite,  Monsieur le Consul , vous êtes entrain de pécher amèrement car même si vous êtes la tutelle de tous les sénégalais d’Espagne la logique voudrait  que l’entité qui représente cette dite communauté  et qui se trouve être la Fédération des Associations et organisations Sociales sénégalaises en Espagne ,que cette entité soit au moins  impliquée en amont comme en aval ne serait ce que pour assurer la neutralité des opérations  mais jusqu’ici vous avez voulu faire abstraction de cette dite fédération á quelle fin je ne  saurais le dire mais je le trouve injuste et tout porte á croire que la sélection de ces projets est parti pour avoir des relents purement politiques et ce serait vraiment dommage.

Vous nous  parlez de commission, qui sont les membres de cette commission fantôme ? Soyons sérieux, vous vous adressez á des personnes qui ne sont pas nées de la dernière pluie mais des gens qui savent discerner le vrai d’avec le faux. S’il vous plaît Monsieur le Consul !

 Injecter seulement 100 millions en faveur des  femmes de la Diaspora d’Espagne me semble injuste et  insignifiant vu le nombre de femmes. Sous ce rapport je vous prie d’intercéder auprès des autorités  compétentes dans la perspective de voire cette somme á la  hausse sinon des problèmes majeurs  seront en perspective.

Enfin, Monsieur le Consul si votre nomination avait suscité enthousiasme  et espoir chez presque tous les sénégalais parcequ’ètant issu des nôtres, nombreux sont nos  compatriotes, qui ont vite déchanté et qui se souviennent  avec nostalgie de Alassane Cissé, Ibrahima Diallo et de Assane Ndoye qui furent respectivement  Consul General pour leur  gestion remarquée et remarquable du consulat au grand bonheur de tous les sénégalais d’Espagne.

Aujourd’hui,  osons le dire, la situation est toute autre, car l’absence notoire  de communication, l’expédition  décriée des affaires courantes ont fini de plonger notre consulat dans une neurasthénie  sans précédent : me diriez vous que  rupture oblige ; alors quelle drôle de rupture serais je tenter de vous répondre.

Excellence, il me semblerait  aberrant voir même  manquer notoirement  d’objectivité de terminer cette lettre sans pour autant remercier tout le personnel du consulat qui tente autant que faire se peut pour répondre  positivement aux multiples sollicitations de nos compatriotes.

Bravo, Chapeau bat devant vous tous !

Vous en souhaitant bonne réception recevez l’expression de ma profonde considération.

Momar Dieng Diop Espagne

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*