L’heure de vérité pour Macky (par Oumou Wane)

oumou-waneDes éditorialistes unijambistes s’emploient à expliquer au Président Macky Sall qu’il n’a pas perdu les élections locales du 29 juin. Qu’il est toujours le plus beau, le plus fort et le plus invincible. Non Monsieur le Président, ce n’est pas vrai. Vous n’êtes plus le plus beau, ni le plus fort, ni le plus invincible. Vos adversaires d’hier et de demain ont gagné le suffrage des citoyens et vos représentants sur le terrain ont été battus. S’ils l’ont été, c’est bien parce que vos compatriotes ne sont pas contents de vous. Ils veulent davantage de tout et plus vite… Bien sûr, il y a des particularités sur le terrain mais dans l’ensemble, vos soldats ont été sanctionnés parce qu’au-delà de leurs épaules c’est votre image que l’on voit. Et c’est à vous que le message est adressé.

Il y a plus deux ans, une majorité écrasante de sénégalais vous portait à la magistrature suprême. Depuis, de couacs en couacs, de maladresses en maladresses, de difficultés en difficultés, le fil de l’amour s’est rompu. Les jeunes ne vous reconnaissent plus avec ces vieux que vous nous imposez tous les jours et qui se permettent même de faire des coups bas à leurs compagnons pour vous plaire. Que dis-je, pour continuer à vous enfoncer… Cachez nous vos vieux donc !

Vous dites, quiconque perd les élections sera viré. Ah bon ? Ont-ils été nommés pour gagner des élections ? Nous qui pensions qu’ils l’étaient pour travailler à développer notre pays ? Ce faisant, ils ont tous déserté leurs bureaux pour se jeter dans l’arène politique comme si leur vie ne dépendait que de cela. Des semaines que l’ont court après un document, une signature…et personne.

Désormais, vous avez trois ans pour reprendre la main si ce n’est trop tard. Je ne suis pas conseillère mais je vois bien que vous êtes cerné de toutes parts et que vous devez vous sortir de là sinon les trois prochaines années vont être longues pour nous tous.

Alors essayons ces quelques suggestions suivantes :

D’abord prendre le temps de la réflexion et bien analyser ce qui vous arrive.
Ne vous faites plus conseiller. Suffisez-vous à vous même et faites confiance à votre miroir. Ainsi personne ne pourra vous berner.
Ne virez pas tous vos soldats qui ont perdu, certains sont vos compagnons d’hier. Si vous le faites, ils iront ailleurs et votre jeune parti mourra. Car même s’ils ont perdu, ils ont des militants. Donc d’autres se feraient un plaisir de les  récupérer. A quelques exceptions près car certains, personne ne veut d’eux !
Sortez de cette coalition qui n’a plus aucun sens et prenez votre destin en main. Vous n’êtes pas seul, le peuple est reconnaissant lorsque l’on s’occupe de lui. C’est cela la recette de Khalifa Sall et de Aissata Tall Sall. Ils ont été rejetés, ils ont essuyé des coups bas de votre coalition mais sont revenus par la grande porte du peuple.
Ne pensez pas à un second mandat, pensez à réussir celui-ci, c’est le meilleur moyen d’en avoir un second.
Réalisez le PSE très vite pour donner à notre pays un autre visage.
Soyez transparent avec les sénégalais, ne faites pas de manœuvres, faites les réformes sur les institutions, tenez parole car ils voient tout, comprennent tout et vous attendront au tournant.
Dites à vos ouailles, d’être moins arrogants et plus discrets.
Débarrassez-vous du folklore.
Enfin, éduquez votre parti et inculquez à vos compagnons le sens de l’amour, qu’ils cessent leurs bagarres, on déteste ce genre de spectacles d’un autre âge.

C’est naïf peut-être tous ces petits conseils mais j’imagine bien qu’au fond du bocal dans lequel vous vous êtes mis, vous ne bouderez pas une petite béquille lucide. Sans analyses pédantes et circonvolutions stériles de conseillers. Le message du peuple est assez clair.

Oumou Wane
Présidente africa7

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*