L’histoire de Khadija épouse du prophète Mouhammad(PSL)

khadijaKhadija bint Khuwaylid était mecquoise de la Tribu Asad. Elle était veuve et avait trois enfants de deux précédents mariages. Lors de son mariage avec le prophète (PSL), Khadija avait environ quarante ans. D’après certains écrits, elle était belle et partageait la plupart de son temps entre entre ses enfants et ses affaires. Riche commerçante à la Mecque, elle fut amenée à confier à Mouhammad le transport par caravanes de ses marchandises vers la Syrie. Elle eut ainsi l’occasion d’apprécier la manière dont il acquittait de chacune de ses missions et elle lui accorda de plus en plus de confiance, puis son amitié et son affection. Mouhammad était alors âgé de 25 ans. La révélation n’avait pas encore commencé. Cependant, il jouissait de la de la considération et du respect de ses concitoyens, en raison de ses belles qualités morales et de ses bonnes manières. Il était surnommée Al-Amin. On faisait souvent appel à lui pour régler des différends. En particulier au moment de la reconstruction de la Kabâ.

Khadija avait déjà repoussé de nombreuses demandes en mariage émanant pour la plupart de notables de la vile. Elle donnait à penser qu’elle ne souhaitait pas se remarier. Il semble cependant qu’elle ait été sensible aux nombreuses qualités de Mouhammad et qu’elle se soit prise pour lui d’un tendre attachement, puisqu’elle s’en confia à Noufaysa, qui s’arrangea pour parler à Mouhammad. Voici ce qui est rapporté de cette conversation: “Tu es de bonne famille et réputé pour ton bon caractère, tu es assez âgé aussi pourquoi ne songes tu pas à te marier?“, dit Noufaysa à Mouhammad. Ce à quoi il répondit qu’il n’avait pas les moyens d’entretenir une famille. “Mais si tu trouves une épouse qui soit riche belle et de bonne famille comme Khadija” demande Noufaysa. “Impossible, des notables de la ville l’ont recherché et elle les a repoussé”. rétorque Mouhammad. “Si cette proposition te convient laisse moi arranger cette affaire” conclut Noufaysa.

Khadija fixa elle même la date du mariage. Celui ci eut lieu en l’an 595, soit quinze années avant que ne parvienne au Prophète la première Révélation du coran. Le jour du mariage, Mouhammed se rendit chez elle avec un de ses oncles, Abou Talib. On nous rapporte que Khadija qui n’avait plus son père n’avait pas osé demander l’avis de son oncle, Amr Ibn Asad, craignant sans doute, une objection de sa part, du fait de la modestie des moyens du futur époux. Elle le laissa s’enivrer et lorsque Muhammad arriva pour présenter sa demande officielle, Abou Talib son oncle put tranquillement formuler la demande et vanter tout à loisir les qualités de Mouhammad. Il fut appuyé en cela par un cousin de Khadiija, Waraqa Ibn Nawfal qui déclara également soutenir la demande en mariage. Comme l’oncle de Khadija ne manifesta aucune objection, il fut admis qu’il avait donné son accord. Les invités mangèrent des dattes et du sucre. Dans la soirée, l’oncle de Khadija reprenant ses sens, ne put que constater que le mariage avait été célébré et laissa Mouhammad emmener son épouse chez lui.

Après un court délai, les époux allèrent habiter dans la maison de Khadija. C’était en l’an 595 (28 ans avant l’Hégire). Les avis divergent à propos de la dot que Muhammad remit à son épouse lors de son mariage.Selon Ibn Hishâm, ce serait 20 chamelles. Selon Ibn Habib, ce serait douze onces d’argent représentant 480 dirhams. A moins qu’elle ne reçut à la fois les 20 charnelles et les 12 onces d’argent.La vie du couple fut très heureuse et paisible avant le début de la Révélation du Coran. Ensuite, lorsque celle ci fut rendue publique, ils eurent à supporter ensemble toutes les souffrances résultant des persécutions infligées aux musulmans. Le prophète n’épousa aucune autre femme pendant 25 ans que dura leur union alors que la polygamie était pratique courante et ne faisait l’objet d’aucune réglementation. En dix années, Khadija donna sept enfants à Muhammad et ils élevèrent ensemble les enfants que Khadija avait eus avant leur mariage.

Les trois garçons Qassim (qui valut au prophète le surnom de “Abdoul al-Qassim) Tahib et Tahir sont morts à bas âge avant la période islamique. Les quatre filles Zaynab Ruqaya, Um Kalthum et Fatima vécurent toutes jusqu’au delà de la révélation et furent parmi les premiers musulmans. Cependant trois d’entres eux moururent avant leur père, seule Fatima lui survécut quelque temps. Le prophète Mouhammad avait été chargé de lui annoncer: “Elle aurait au paradis une maison de nacre et qu’elle n’y serait troublée par aucun bruit.” ou selon une autre version “d’où seraient exclus la fatigue et les cris.”

Par: Fatou NDIAYE

Source L’observateur

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*