L’hôpital Dalal Jamm Aussi Malade Que Ses Patients

La section du Syndicat unique des travailleurs de la santé et l’action sociale (Sutsas) de l’hôpital Dalal Jamm sonne l’alerte sur la situation qui prévaut dans cette structure de santé.

Dans une résolution parvenue, hier, à WalfQuotidien, les camarades de Mballo Dia Thiam listent une kyrielle de maux qui gangrène l’établissement sanitaire.

«Faire du Centre hospitalier national Dalal Jamm un hôpital autrement, tel est le maître mot de tous les ministres de la Santé et de l’Action sociale qui se sont succédé entre temps et celui du Directeur actuel. Cependant, entre ce souhait et les actes posés pour l’atteindre, beaucoup d’incohérences et d’injustices sont notées», diagnostiquent les membres de la section Sutsas de l’hôpital Dalal Jamm.  

Selon eux, l’hôpital a ouvert ses portes depuis plus de 450 jours et ne compte aucun malade hospitalisé du fait, disent-ils, d’un déficit criard de personnel, d’une cuisine et d’une buanderie non fonctionnelles. Non sans oublier aussi la pharmacie qui n’est pas opérationnelle. A les en croire, l’essentiel de l’activité tourne autour des consultations spécialisées.

D’après eux, même après les consultations, la plupart des patients sont renvoyés vers d’autres structures sanitaires pour y faire leurs examens complémentaires du fait du «fonctionnement irrégulier du laboratoire et de l’imagerie médicale». Tous ces manquements font que, signalent-ils, l’hôpital Dalal Jamm est devenu «un gros dispensaire».

«La modique subvention allouée de 500 millions de francs Cfa, sur un investissement de près de 50 milliards, ne couvre pas les charges de ladite structure. Dalal Jamm risque à moyen terme de connaître le même sort que les autres hôpitaux. Mais aussi un endettement, des tensions de trésorerie et des conflits sociaux quasi permanents au grand dam des malades», préviennent-ils.

Le manque récurrent de consommables (papiers, cartouches…) pour imprimante et les ruptures répétées de réactifs et de consommables aux services de biochimie et imagerie médicale, entre autres, sont aussi au cœur de leurs préoccupations.

Mamadou Samba BARRY

In the Spotlight

Prof PATRICK LUMUMBA MAKE AFRICA GREAT

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Related Posts:Vie et mort de Lumumba: quand la France encensait le…DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Sankara, Lumumba, Che Guevara : Des destins…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Direct [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*