Libye L’absence d’accord interlibyen sera synonyme de 'victoire de Daesh", d’après Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le DrianLe ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est-il dans un manteau de prophète ? En tout cas, hier dimanche, ses propos n’ont résonné qu’à la manière d’une prophétie conditionnée dans les oreilles des acteurs de la crise libyenne et partant de toute la communauté internationale.

Intervenant chez nos confrères de radio Europe 1, M. Le Drian a fait constater dans un premier temps qu’ “il y a urgence… Daech prend des territoires à partir de Syrte et essaie de descendre vers des ressources pétrolières”.

Et à son avis, seul un accord entre les factions libyennes rivales de Tripoli et Tobrouk en vue de la formation d’un gouvernement d’union nationale peut aider à mettre un terme à cette propension du groupe États islamique en Libye. 

“Il faut permettre un accord inter-libyen entre ces deux factions qui se battent sinon ce sera la victoire de Daech (acronyme de l’EI en arabe Ndlr)”, a déclaré le ministre français de la Défense dont le pays a été ébranlé le vendredi 13 novembre dernier par des attentats terroristes revendiqués par ce groupe terroriste qui sème la terreur aussi bien en Afrique qu’en Asie et en Europe.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*