LILIAN THURAM : « LE MUSÉE DES CIVILISATIONS NOIRES RÉTABLIT CERTAINES VÉRITÉS »

Ancien footballeur et champion du monde avec la France en 1998, Lilian Thuram n’a pas voulu raté l’inauguration du Musée des civilisations noires, ce jeudi 6 décembre. Un « moment d’histoire », a-t-il décrit, soutenant que « ce Musée permet de rétablir certaines vérités. » Parce qu’explique-t-il, « lorsqu’on parle de culture et de civilisations noires, c’est qu’on parle aussi du mépris que peuvent avoir les gens vis-à-vis des populations noires. Souvent, il y a une méconnaissance de l’histoire. »

Fort de ce fait, il trouve « qu’avoir ce Musée, permet de recréer des reconnexions avec nos ancêtres, ce que nous sommes. Je reste persuadé que lorsque vous savez qui vous êtes, c’est beaucoup mieux pour affronter le présent et l’avenir. Cela participe aussi à construire une estime de soi. »

Le débat sur la restitution du patrimoine africain

Dans un autre registre, il estime que « c’est tout à fait normal » que la France ait décidé de restituer le patrimoine africain. « Je pense, dit-il, que cela fait très longtemps que les pays africains demandent cette restitution. C’est un vrai processus et cela prouve à quel point il faut se battre sans cesse. C’est-à-dire que génération après génération, il ne faut pas perdre le fil et il faut savoir être persévérant parce qu’encore une fois, il est important de se reconnecter avec l’histoire. »

« Je comprends, ajoute Lilian Thuram, le débat parce que certaines personnes en France ne veulent pas rendre ces objets, donc elles inventent des histoires. Ce qu’il faut rappeler, c’est que les œuvres qui sont aujourd’hui dans les Musées en France, au départ n’avaient pas pour but d’être dans les Musées. Cela appartient aux Africains.

Son livre : « Mes étoiles noires – De Lucy à Barack Obama »

Il explique : « Ce livre qui est en vente ici au Sénégal permet justement de savoir qu’il y a de tout temps des hommes et des femmes qui ont défendu les cultures noires, qui ont défendu l’idée de la légitimité d’être noir au monde. Donc, c’est pour cela qu’il faut éduquer les enfants. Je pense que très souvent, nous devons nous rendre compte que nous vivons dans des sociétés où il y a une culture dominante et la culture dominante est la culture blanche et très souvent les personnes noires ont parfois développé un complexe d’infériorité et pensent qu’il faut passer par une culture blanche pour être légitime. »

Lilian Thuram de poursuivre : « Lorsque vous êtes Afro-descendants, vous vivez dans un monde où la culture dominante est une culture blanche où les référents sont blancs. Et très souvent, on vous a appris un mépris de vous-même. Donc, voilà pourquoi il est important d’avoir ce Musée, pour qu’en fait, les gens comprennent qu’il n’y a pas la couleur selon la hiérarchie, selon la couleur de la peau et cela est extrêmement important parce que quand vous l’avez compris vous développer l’estime de vous-même. Et je pense que c’est ce qu’il faut développer chez les jeunes générations. Et lorsque vous développez l’estime de vous-même, vous développez toutes les possibilités. »

In the Spotlight

Wade à Dakar dans deux semaines

by James Dillinger in Politique 0

Comme prévu, Me Abdoulaye Wade devrait faire son retour à Dakar dans moins de deux semaines. Selon Libération qui donne l’information, ce justifie l’accélération des travaux entamés dans sa résidence du Point E. Quid du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*