L’incroyable relation entre Serigne Touba et le Cheikh Youssouf Nabhani

serigne-touba-khadimou-rassoulL’incroyable relation entre Serigne Touba et le Cheikh Youssouf Nabhani
 
Comme nous le savons tous Shaykh Yusuf An Nabahany est l’un des plus grands poètes et amoureux du Prophète (Psl). Comme il faisait partie de sa lignée, il a été rapporté qu’il était si proche du Prophète, (Psl), que lorsqu’il écrivait ses poèmes, il avait l’habitude de voir les derniers plusieurs fois dans un état d’éveil. Mais, un jour, il a fait un istikhaara pour demander à son Prophète bien-aimé, (Psl), s’il était le sultan des poètes, mais le Prophète (Psl) a répondu par la négation.
 
Lorsqu’il lui a demandé son nom, il a été informé que c’était Ahmadu Bamba (mon petit-fils en Afrique, le “Khadimou Rassoul: le Serviteur Privilégié”). Ainsi, il a décidé d’écrire un livre en louant Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké afin de bénéficier de Sa Baraka. Il a ensuite rencontré des Africains de l’Ouest (des guinéens) au Liban qui se rendaient à la la Mecque. Il leur donna le livre et leur ordonna de les livrer personnellement au Cheikh.
 
Un des kaaramas de Yusuf An-Nabhani  (Rahimull laahi) est qu’il a dit aux Africains de l’Ouest que Serigne Touba est en ce moment en exil, mais il retournera chez lui; et que la puissance coloniale française ne pourra rien contre lui, il rentrera sain et sauf.
 
Voici les fameux vers qu’il a écrits sur Cheikh Ahmadou Bamba
من فاته أحمدالمختار من مضر
وفاته خادم المختار مغبون

Qui donc n’a jamais eu [la chance, ou l’occasion de rencontrer] Ahmadal Mukhtar (et également) Khadimoul Moukhtari (ou son serviteur “Ahmadou Bamba”) est quelqu’un qui a perdu (un grand bénéfice).

Nourou Darayni », « Tayssiroul Assir », « Moukhadamatoul Khidmat
 
Un texte qui révèle les dimensions poétiques exaltantes de Cheikh Ahamdou Bamba, l’illustre serviteur du prophète.  Par la magie du verbe et de la maîtrise avec dextérité de la langue arabe, Serigne Touba s’est hissé au rang suprême des poètes (encenseurs) du prophète qui lui donne le sobriquet Khadim Rassoul. Avec plus de 30.000 vers écrits en plusieurs catégories, un record inégalé par aucun contemporain encore moins les anciens poètes comme Hassan ibn Shabbit qjui a marqué son époque.
 
Parmi ces khassaides de grâces sur le prophète (Psl) : ” Nourou Darayni “, ” Tayssiroul Assir “, “ Moukhadamatoul Khidmat “, et tant d’autres….  Dieu est le premier qui a rendu grâce à son prophète, nous a enjoints à l’imiter dans cette voie : “ O croyants, rendez grâce et paix au Prophète “, rapporte le Coran. C ‘est dans cet ordre qu’il a écrit ces œuvres.
 
Il faut noter aussi Les khassaides de la magnification du prophète (PSL): C’est Dieu qui à donné le ton de cette “magnification” par ces paroles : “et tu es certes d’une moralité imminente ” ” Wa innaka la ala khouliqin aziim “:“ jazboul khoulob, Mawahibou Nafihou, Mouqadamat “ et tant d’autres….
 
Le Cheikh utilisait un style particulier pour revivifier les gloires du prophète, parmi les quels on peut citer le ” Bahru Rajaz ” : plus utilisé,  le “ Bahru Kamil “, le ” Waafir »”, Le ” Baçît ” etc.… Et d’autres styles qui n’ont pas de nom, c’est-à-dire non répertoriés dans la littérature arabe, comme celui avec lequel il a écrit ” jaawartu “.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*