L’Influence de la Première Dame mise à nue : Sall Temps pour Macky Marieme-Faye-Sall

mareme fayeLes signaux sont au rouge. Depuis que le président Sall a été installé, les indicateurs n’ont jamais été aussi alarmants. La relation idyllique entre les Sénégalais et Macky Sall qui a débuté un certain 25 mars coïncidant avec la chute du régime libéral incarné par douze ans de règnes de Wade, commence à céder la place à un désamour.

Le pouvoir est en plein doute face au mépris des millions de sénégalais qui n’accordent plus de crédit à Macky et à son régime, incapables depuis deux ans et demi de semer les germes d’une rupture annoncée au lendemain de la débâcle libérale.
 
Un divorce qui s’est traduit par les dernières élections locales baromètre significatif pour mesurer le degré de déception des Sénégalais. Le même sentiment d’amertume avait prévalu au lendemain des élections locales de 2009 qui ont consacré la montée en puissance de la coalition Benno Siggil Senegal à l’époque (devenue après Bennoo Bokk Yaakar). La suite tout le monde la connait.
 
Vu le contexte politique actuel l’on est tenté de croire à une répétition de l’histoire. La dévolution monarchique du pouvoir qui avait perdu Wade est réincarnée actuellement par ce qu’on appelle dans le lanterneau politique Sénégalais la « dynastie Faye Sall ». La bourde monumentale de Mbagnick Ndiaye lors de la passation de service au ministère des sports a prouvé à suffisance l’influence de Marieme Faye qui manifestement « tire les ficelles ».
 
Aux premières heures du règne de Macky sall, sa Première Dame est vite crayonnée comme une femme de poigne, à la limite autoritaire jouissant d’une grande capacité d’influence auprès de son mari de Président.Mais à chaque fois l’entourage de Madame Sall s’évertue à démentir cette mauvaise image prêtée à la Présidente de la Fondation « Servir le Sénégal ». Mais, c’est avec l’avènement de Mimi Touré à la primature que petit à petit Marième Faye tombe le masque.
Les deux dames n’ont jamais été de bonnes amies. A l’approche des élections locales, il se disait même que Marieme Faye a dressé son frère Adama Faye contre Mimi Touré à qui elle disputait la candidature pour représenter Benno Bokk Yaakar aux élections locales à Grand Yoff. Finalement Adama Faye avait fini par se ranger derrière l’ex Premier Ministre. Vaincue aux élections, Mimi Touré est poussée à la sortie Macky Sall étant obligé de lui indiquer la direction à suivre suite à d’intenses lobbying qui selon d’aucuns venaient de la Première Dame.
Un nouveau gouvernement est mis sur pied avec à la tête Mahammad Dionne. Mais au delà du changement c’est l’entrée de certaines proches du couple Faye Sall qui cristallise les attentions. Mansour Faye Délégué général à la solidarité nationale et à la protection sociale, déclaré vaincu aux Locales à Saint Louis par Ameth Fall Braya avant d’être imposé par les résultats définitifs fait son entrée en force dans le gouvernement comme ministre de l’Hydaulique.
« La Première Dame impose ses hommes » avait d’ailleurs titré une certaine presse. Et comme si c’était pour confirmer ce que tout le monde pensait tout bas, Mbagnick Ndiaye l’avoue tout haut. « Si nous sommes devenus Ministre de la république c’est grâce à Marième Faye ».
Un petit bout de phrase aux effets dévastateurs. Ahurissant, choquant, blessant, frustrant, aucun superlatif n’est de trop pour qualifier cet aveu de taille. Les Sénégalais scandalisés n’en reviennent pas. Ils viennent de se rendre compte que le 25 mars 2012 ils n’ont pas porté au pouvoir Macky Sall mais plutôt sa douce et tendre épouse qui à ce rythme là va précipiter son mari de Président dans les méandres de la déchéance.
 
Senenews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*