Liste non paritaire de Touba : La CENA se défausse sur Youm

Le ministre en charge des Collectivités locales avait déjà assuré à Serigne Sidy Makhtar Mbacké que sa liste n’avait pas à respecter la parité. C’est la révélation de la Cena, qui préfère renvoyer «le cas particulier» de Touba après les Locales.

La Commission électorale nationale autonome (Cena) se plie à la liste non paritaire de Touba et indexe Oumar Youm. «Au cours des échanges, le khalife général de Touba a précisé à la délégation de la Cena que le gouvernement, en la personne du ministre en charge des Collectivités locales, avait solennellement déclaré lors d’une visite sur place que la liste de Touba Mosquée n’avait pas à respecter la loi sur la parité», rapporte l’organe de contrôle et de supervision des élections, dans un communiqué.

Les services de Doudou Ndir précisent qu’en tout état de cause, l’autorité religieuse avait prévenu à l’endroit de la délégation de la Cena qu’«il n’était pas question de proposer au vote une liste sur laquelle figureraient des femmes».

Le communiqué souligne que la Cena n’ignore pas que la liste  de Touba a «toujours été établie par le khalife général des mourides», non sans rappeler que «c’est sur la base d’un consensus des acteurs politiques que le Code électoral du Sénégal a été adopté» et que «les progrès qu’il a enregistrés depuis lors sont le fruit du même consensus».

La Cena annonce, en conséquence, qu’elle mènera une réflexion sur «le cas particulier de Touba» et proposera une recommandation à ce sujet «dans le Rapport qu’elle dressera après les élections municipales et départementales du 29 juin 2014».

En attendant, elle entend mener des discussions avec les autorités publiques et les acteurs politiques sur le sujet pour trouver «une solution qui respecte la cohésion sociale, mais aussi pour que la loi électorale soit appliquée», proposer des recommandations pour ce «cas particulier» et «tout autre cas de cette nature qui se poserait» et mener «toute action afin de faire améliorer le processus électoral y compris par la proposition de réformes conformément à sa mission».

Après la publication des listes candidates aux élections municipales et départementales, la Cena avait constaté que la liste de Touba ne respecte pas la parité et que, par conséquent, elle est «illégale».

hamath@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*