Listes de Benno Aliou Sall et Mimi zappés

Les partis, coalitions et indépendants ont déposé ce mardi leurs listes pour les législatives du 30 juillet. En dehors de quelques uns qui ont fuité ou été révélés par les états-majors concernés, les noms des différents candidats restent gardés dans le plus grand secret. Toutes les listes seront publiées le 9 juin par arrêté ministériel, après que le Conseil constitutionnel se sera prononcé sur leur validité.

D’ici là, les supputations vont train. Les informations, parfois contradictoires, souvent difficiles à vérifier, circulent à propos des têtes de liste des principales coalitions, notamment. Libération de ce jeudi assure avoir percé le mystère des investitures de la coalition au pouvoir (Benno) pour obtenir quelques vérités.

Là où le nom de la ministre du Tourisme et des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck, a été cité, avec insistance, comme tête de liste de Benno à Dakar, le journal assure que cette position est occupée par le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ. Qui est responsable de l’Apr aux Parcelles Assainies et rival de son collègue de la Gouvernance locale et maire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr, qui aurait été zappé.

Mimi : Tout ou rien

Autre grande nouvelle : l’identité de la tête de liste de la majorité à Guédiawaye. À en croire Libération, la charge revient à Lika Bâ, militante de l’Apr et adjointe au maire de Sahm Notaire. Aliou Sall, maire de la localité et, peut-être accessoirement frère du chef de l’État, aurait été également zappé. Il s’était distingué par sa position ambiguë à propos de sa candidature. Indiquant tantôt qu’il est partant tantôt qu’il n’est pas partant.

Autre victime supposée des combinaisons du chef de l’État, chargé par la Conférence des leaders de Benno de confectionner les listes de la coalition : l’ex-Premier ministre, Mimi Touré. Libération croit savoir qu’elle aurait boudé. Pour elle, dit-on, c’était une position de tête de liste ou rien.

Le journal Le Quotidien est plus formel : «La dame n’a pas accepté la proposition qui lui était faite de figurer en (bonne) position sur la liste nationale, ou même, d’être tête de liste départementale à l’intérieur du pays. Pour elle, c’était tête de liste nationale ou rien ! Elle a ainsi présenté le marché à Macky Sall, et la conséquence n’a pas tardé : Mimi Touré ne figure pas sur la liste des investitures de Benno bokk yaakaar.»

Pour l’heure, la seule certitude à propos des investitures de Benno, c’est que la liste nationale sera conduite par le Premier ministre, Mahammad Dionne. Le mandataire de la coalition, Benoît Sambou, ainsi que de nombreux responsables de l’Apr ont confirmé son adoubement par Macky Sall. Pour le reste, les infos sont à prendre avec des pincettes.

Auteur: seneweb news – Seneweb.com

No Picture
In the Spotlight

«Vivre riche» en Côte d’Ivoire -Médiapart

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Tënk & Mediapart « Rolex le Portugais » et ses amis ne sont pas des enfants de chœur : à Abidjan, ils vivent d’arnaques aux Européens et le justifient par « un retour de la dette coloniale ». Mais [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*