Litige Foncier : l’association des résidents face 4 des Sacrés-Cœur, très remontée contre Barthélémy Diaz

Barthélémy Dias
Barthélémy Dias

iGFM– (Dakar) Le terrain situé en face de la Boulangerie jaune de Sacré Coeur III à Dakar  divise les populations de cette commune d’arrondissement et leur Maire Barthélémy Diaz depuis quelques mois.  Les Résidents de Sacré-Coeur3 disent avoir payé «  un terrain d’une superficie de 12000 m2, au franc symbolique, un terrain qui a, précisent-ils, purement et simplement un statut d’aire de jeu ».
Mme  Awa  Gaye présidente de ladite association jointe au téléphone par la rédaction web du groupe Futurs Médias IGFM estime que «  le maire Barthélémy Diaz  y a installé des tentes gonflantes qui annoncent des travaux pour la construction d’un Centre polyvalent ». Ce que les habitants  ne veulent pas  entendre ni concevoir.

Pour faire face à cette situation qu’ils jugent inadmissible, les membres de l’association  préparent une assemblée Générale pour samedi prochain à partir de 17 heures au terrain en question qui fait face à la boulangerie jaune, ou toute la population est conviée.

« Le terrain doit servir l’intérêt collectif des résidents et des citoyens de la commune d’arrondissement ». Telle est leur conviction. Ces habitants expriment leur opposition résolue à des « opérations prétendument de mise en valeur du terrain pour rapporter des revenus à la mairie alors que le fond de l’affaire est la conjugaison d’intérêts personnels mercantiles » dénoncent-ils.

« Le contrôle citoyen doit être permanent et de qualité. Aucune autorité ne peut faire durablement le bonheur des citoyens sans leur consentement. Une Cité est un espace de vie où la solidarité, au-delà des rapports individuels, s’organise autour de la défense et de la promotion des intérêts partagés : la sécurité, la salubrité, la santé, un cadre de vie agréable » ajoute Mme Gaye.

A l’en croire, cela est la raison de leur  engagement citoyen en faveur de Sacré-Cœur 3 et de leur commune. Car estime-t-elle : « la  Mairie n’a pas le droit d’aliéner une propriété collective des résidents qu’elle gère en leur nom. La Mairie n’a pas acheté ces terrains. Là est la stricte vérité qu’elle cache en se posant comme propriétaire des terrains dont elle peut décider seule de l’usage, y compris la cession déguisée à des intérêts strictement privés et préoccupés uniquement par des gains faciles ».
Notre tentative d’entrer en contact avec le Maire de Mermoz Sacrés-Cœur, Barthelemy Diaz, ont été vaines.

Hawa Signaté Diallo

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*