Livre de Massaly contre Me Wade : les libéraux répliquent par «L’enfant maudit de Thiès»

La menace de Mamadou Lamine Massaly de publier un livre : «Un vieillard qui a trahi ses compagnons» pour dénoncer Me Abdoulaye Wade, n’a pas été bien accueillie par ses désormais ex-camarades de parti.

Ces derniers qui ont organisé une conférence de presse mercredi, ont fustigé cette façon de faire, avant d’informer qu’ils répondront à cette menace par l’édition de leur ouvrage qui portera le nom : «L’enfant maudit de Thiès». Mamadou Lamine Massaly risque de faire les frais de sa sortie tonitruante contre Me Abdoulaye Wade.

En effet, ses désormais ex-camarades du Parti démocratique sénégalais (Pds), n’ont pas bien apprécié sa sortie médiatique, menaçant à la limite son ancien mentor de divulguer des secrets par le biais de la publication d’un livre qu’il intitulera : «Un vieillard qui a trahi ses compagnons». Lors de leur face-à-face avec la presse organisé mercredi, les libéraux de la capitale du Rail ont tenu à remettre les pendules à l’heure.

Le responsable des jeunes du Pds à Thiès d’annoncer la couleur : «Massaly a été pendant longtemps la source de division du Pds à Thiès. Il veut se réfugier chez Idrissa Seck pour espérer obtenir un poste de maire aux prochaines Locales ou chez Macky Sall pour un poste dans le gouvernement.

Et pourtant, Me Wade lui a permis d’avoir une maison. Aujourd’hui il insulte celui qui lui a pourtant permis de devenir millionnaire, c’est inhumain», a tonné Ndiaga Diaw.

Revenant sur le livre annoncé par M. Massaly, il précise : «Le jour qu’il va publier son livre, le lendemain, ça sera nous. Nous dirons tout ce qu’on sait sur ce monsieur».

Et leur réplique se fera aussi par le même procédé, en éditant un ouvrage dont le titre: «L’enfant maudit de Thiès» en dit long sur ce que sera son contenu. Sur la même longueur d’onde que son jeune camarade, Ndèye Amy Diouf apporte une précision de taille : «Massaly qui dit avoir démissionné du Pds est parti depuis sa décision de soutenir Me Madické Niang lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Son départ est un ouf de soulagement et n’affecte personne, bien au contraire. Il a choisi de partir, nous lui demandons de ne jamais faire de sorties incendiaires à l’endroit d’Abdoulaye Wade qui l’a créé et fabriqué», a tonné Ndèye Amy Diouf.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*