L’ŒIL INVISIBLE, 3EME ALBUM DE L’ARTISTE NEEGA MASS CHANGEMENT DE TON

Massamba Thiam dit Neega MassOn le présente volontiers comme un «artiste engagé», mais Neega Mass est surtout en ce  moment un monsieur disons…très occupé, qui prépare la sortie prochaine, prévue ce mois de décembre, de ce qui sera son 3ème album ; une production intitulée L’œil invisible et qui se résume en fait à une douzaine de titres.

Là encore, Neega Mass reste assez fidèle à ses combats, à son parcours et sans doute aussi à sa carrure pour ne pas parler de son statut d’artiste «militant». «Panafricain» par conviction, éducateur par vocation, avec un discours parfois assez dur, l’homme n’est pas vraiment du genre à prendre des gants ou à vous caresser dans le sens du poil.

Le communiqué qui nous est parvenu explique d’ailleurs que cette «radicalisation verbale» lui a déjà coûté cher, puisqu’elle avait fini par créer une sorte de «malaise au sein (des membres) de son équipe», certains d’entre eux s’attendant peut-être à être «boycottés voire combattus par des autorités» qui pourraient se sentir visées…à tort ou à raison.

Ensuite, Neega Mass changera plus ou moins de ton, ce qui explique sans doute que son «œil invisible» ne ressemble pas trait pour trait à ses précédentes productions : « Révélations» en 2011 et « L’enfant du Nil » en 2013.

De Massamba Thiam à l’état-civil, à Neega Mass sur scène, l’artiste ne s’est pas contenté de n’être que le rappeur de ses débuts, lui qui n’a pas eu peur de toucher à autre chose ou de sortir de sa zone de confort, entre le Brésil, le Maghreb, le Sine Saloum et la Casamance.

A l’artiste, que l’on décrit comme quelqu’un de «confus», de «complexe», de «mystérieux» ou de tout simplement «déroutant», on prêterait même quelques accointances avec quelque société secrète, ce qui n’a pas l’air de le perturber plus que cela, quand on sait que lui-même «entretient le sus-pense». 

Théodora SY SAMBOU

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*