Loi martiale en Ukraine: un journaliste ukrainien évoque le rôle de l’Occident

Piotr Porochenko a réduit la durée de la loi martiale ainsi que la zone de son application en Ukraine, après avoir reçu les appels d’Angela Merkel et du secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a déclaré un journaliste ukrainien dans une interview à la chaîne de télévision NewsOne.

À la demande de l’Occident, l’Ukraine a réduit la durée et la zone d’application de la loi martiale instaurée en Ukraine le 26 novembre, a indiqué le journaliste ukrainien Dmitri Gordon dans l’interview qu’il a accordée à la chaîne de télévision NewsOne.

Selon M. Gordon, le Président Porochenko a reçu des appels téléphoniques de la part de la chancelière Angela Merkel et du secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg.

«En conséquence, la loi martiale a été réduite de 60 à 30 jours et, elle s’applique dans dix régions de l’Ukraine. Je voudrais vous en dire plus, mais je me censure en pensant à ma famille. Mais j’ai déjà dit tout ce qu’il fallait, et le reste vous pouvez le lire entre les lignes», a déclaré le journaliste.

Dmitri Gordon, en se référant à ses sources, a déclaré que l’instauration de la loi martiale en Ukraine était prévue depuis quelques mois comme «scénario de secours préélectoral pour l’un des candidats au poste de dirigeant de l’État».

La Rada suprême a approuvé le décret de Piotr Porochenko relatif à l’établissement de la loi martiale dans certaines zones du pays pour une durée de 30 jours à la suite de l’incident dans le détroit de Kertch.

À son tour, M. Porochenko a déclaré qu’il avait proposé à la Rada d’Ukraine d’appliquer la loi martiale pour 30 jours et non pour 60, comme prévu initialement, afin de ne pas reporter les élections présidentielles qui doivent se tenir le 31 mars. Il avait également prévu d’instaurer la loi martiale dans tout le pays.

Officiellement, la course à la présidence commence fin décembre 2018, mais l’actuel Président de l’Ukraine n’a pas encore annoncé son intention d’être candidat à sa succession. Selon les dernières données de l’agence de sondage Rating, Ioulia Timochenko, l’ancienne Première ministre de l’Ukraine, est en tête du classement des candidats à la présidence avec 17% d’intentions de vote. Seuls 10% des électeurs seraient prêts à voter pour M.Porochenko.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*