LUTTE – Aziz Ndiaye sur le énième report de l’affiche Eumeu Sène/Modou Lô : «S’il n’y a pas combat le 31 janvier 2014…»

De report en report, le combat entre Eumeu Sène et Modou Lô a quasiment fini d’indisposer les amateurs de lutte.

Le premier report a été contraint par la blessure du lutteur de Pikine. Touché à l’œil quelques jours seulement avant la date fixée à l’époque pour le combat, Eumeu Sène sera contraint de déclarer forfait, certificat médical à la main.

Pour ce coup-ci, il ne s’agit point de blessure. Rassurez-vous, Modou Lô n’est pas blessé.

D’ailleurs, le leader de Rock Energie, en préparation aux Etats-Unis est présentement à Dakar pour les besoins du procès de «son» promoteur, Luc Nicolaï, avant de regagner le pays de l’Oncle Sam.

Pour ce énième report, on parle du côté du Cng d’une «indisponibilité» du promoteur.

«Là, c’est le promoteur qui a demandé à ce que le combat soit reporté. On ne nous a pas informés de la blessure d’un lutteur. On a juste reçu un mail du promoteur nous demandant le report du combat.

Par contre, on n’a aucune idée sur les raisons de ce nouveau report. Je crois qu’il faut se rapprocher du promoteur», informe le chargé de Com’ du Cng, Thierno Kâ.

Joint dans l’après-midi d’hier, Aziz Ndiaye a tenu d’abord à préciser que la date du 1er janvier n’était point officialisée au niveau du Cng de lutte. «C’était un simple souhait d’organiser le combat à cette période. C’est la date du 31 janvier qui est officielle», confie le promoteur.

Impossible d’aller au-delà du 31 janvier
Quid des raisons du nouveau report ? «Je ne veux pas indisposer l’un des deux camps, mais c’est la triste réalité : une des parties a dit qu’elle n’est pas prête. On connaît les réalités de la lutte», se désole-t-il. Avant de regretter les témoignages livrés par les deux camps dans la presse d’hier. «Quand j’attends les gens dirent qu’ils sont prêts, ça me pose un problème.

Alors que j’avais l’intention d’organiser le combat le 1er janvier. J’ai même fait une correspondance au Cng pour qu’il convoque les managers des deux lutteurs. Ça prouve que si ça ne tenait qu’à moi, le combat allait se tenir le plus tôt possible», jure-t-il.

En attendant d’être édifié sur les véritables raisons de ce nouveau report, c’est désormais à la date du vendredi 31 janvier 2014 que le combat tant attendu aura lieu. D’où la question de savoir pourquoi un tel jour et une telle date ? «Les dates du 1er et 2 février 2014 ont déjà été prises. Donc, il n’avait pas le choix», souligne-t-on du côté du Cng. Mieux encore, le promoteur se devait de respecter le délai de six mois comme l’exige les textes du Cng.

Aziz : «J’ai déjà mis plus de 135 millions dans ce combat»   
Ce que ne manque d’ailleurs pas de confirmer Aziz : «Je veux toujours respecter le règlement. C’est pour cette raison que je ne voulais pas sortir du mois de janvier», avoue-t-il la mort dans l’âme. Avant de souligner avoir déjà mis «plus de 135 millions F Cfa dans ce combat».

Quant à la tenue d’une telle affiche un jour ouvrable (vendredi), Aziz estime que cela ne pose pas problème. Surtout que par le passé, il avoue avoir déjà eu à organiser des combats en semaine. Pourvu simplement qu’un autre report ne vienne compromettre définitivement cette affiche tant attendue par le «Sénégal de la lutte».

Écrit par Woury DIALLO

wdiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*