LUTTE CONTRE LA FISTULE A MEDINA YERO FOULAH La cause des femmes mobilise à Ndorna

fistule obstétricaleL’Ong Tostan a organisé à Ndorma, dans le département de Médina Yéro Foulah une grande mobilisation sociale contre la fistule. Les communautés ont été informé sur les causes et les conséquences de cette maladie imposant aux malades de s’isoler pour fuir la stigmatisation.

La  fistule obstétricale est une communication anormale entre le vagin et la vessie et/ou le rectum résultant d’un accouchement prolongé. La prévalence de la fistule reste encore élevée dans les régions de Kolda, Tambacounda, Ziguinchor et Matam. Plus de 600 femmes de la région de Kolda ont été traitées et ont pu retrouver une nouvelle vie, à la faveur d’une opération de chirurgie réparatrice, a-t-on appris sur place.
On estime à 400 le nombre de cas survenant chaque année au Sénégal. Il est à souligner que les femmes vivant avec cette maladie qui nécessite une intervention chirurgicale rapide, par peur de la stigmatisation se cachent ou s’isolent de leurs familles. Voila ce qui a été expliqué aux populations du département de Médina Yéro foulah durant cette mobilisation sociale à Ndorna sous l’égide de Tostan très actif dans cette zone enclavée et oublier par plusieurs acteurs.
Les participants sociale à Ndorma, à la mobilisation sociale ont été sensibilisés sur les mariages précoces, une des causes des fistules dans ces zones vulnérables ou l’accès à la santé est encore difficile. Des femmes ayant été prises en charge avec l’appui de Tostan sont revenues dans des témoignages poignants sur le calvaire qu’elles ont subi.  Il en est ainsi de K Sow qui a vécu avec sa maladie pendant prés de dix ans et qui indique que même ses proches avaient fini par se désespérer.
Les Ongs Tostan , Amref, Handicap International et l’UNFPA. en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, et des services des centres hospitaliers de Dakar, dont l’Hôpital général de Grand-Yoff et l’Hôpital Aristide Le Dantec, ont réussi le pari de la mobilisation, mais surtout à faire passer le message.
Pour s’attaquer à la violation des droits humains que représente la fistule obstétricale chez la femme, rappelle-t-on, l’UNFPA et ses partenaires avaient lancé en 2003 la campagne mondiale pour éliminer les fistules. En 10 ans, de grands progrès ont été accomplis, avec quelque 47.000 femmes et filles qui ont subi une opération chirurgicale réparatrice.

Abdou Diao

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*