LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET LA MENDICITE DES ORPHELINS AU SENEGAL: Human appeal international au secours de 3356 orphelins

LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET LA MENDICITE DES ORPHELINS AU SENEGALDans le cadre de sa politique humanitaire, l’Ong Human Appeal International est venu au chevet de plus de 3356 orphelins sur l’ensemble du territoire, dont l’âge est compris entre 0 et 11 ans .Une prise en charge jusqu’à l’âge adulte de même qu’une autonomisation des mamans des orphelins et des familles nécessiteuses seront menées à travers des appuis et financements de projets .

La cérémonie de remise aux ayants-droit s’est tenue ce samedi lors de la rencontre annuelle avec les mamans des orphelins.  «Nous intervenons dans la santé , l’éducation et l’environnement et des programmes d’aides d’urgence .Nous avons 3356 orphelins que nous prenons en charge jusqu’à l’âge adulte .Nous les appuyons avec des pécules allant de 45 à 450 dollars bimensuel qui varient selon les revenus des parrains », a indiqué Talla Oumar Leye, Directeur exécutif de Human Appeal International. Il s’y ajoute « des projets générateurs de revenus que nous finançons pour les mamans  comme les embouches bovines, les moulins pour les femmes qui sont a Kebemer».
L’ONG avait organisé aussi le week-end passé une journée de consultations gratuites pour 5OO orphelins venant de toutes les régions du Sénégal , en renfort aux visites hebdomadaires pour les orphelins.
Revenant sur le rapport annuel, le directeur s’est dit satisfait d’ avoir réalisé 88 puits , construit 56 lieux de cultes , des salles de classe dans les zones les plus reculées , d’être venu en appui aux sinistrés des inondations de la banlieue et dans d’autres localités , aux familles nécessiteuses, d’avoir construit des postes de santé, etc. Toutes ces réalisations pour une valeur estimée à plus de 2,5 milliards FCFA .
La rencontre a été aussi l’occasion de porter un secours multiforme à des familles dans le besoin. La salle n’a pas retenir leurs larmes lors de la remise d’un chèque  1,6 million FCFA à un enfant de 7 ans qui souffre de maladie cardiaque, pour sa prise charge médicale .

Moussa THIAM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*