Lutte contre l'apartheid : Tanor Dieng rappelle la contribution du régime socialiste

 secrétaire général du Parti socialiste (PS, mouvance, présidentielle), Ousmane Tanor Dieng, a rappelé vendredi les actions et les initiatives diplomatiques et politiques menées par le régime socialiste dans le cadre de la lutte contre l’apartheid.tanor

Réagissant à la disparition jeudi de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, M. Dieng a salué la mémoire ‘’d’un homme parmi les hommes, mais un homme au-dessus des hommes’’.

‘’Il faut avoir la capacité morale et intellectuelle de pouvoir se situer au-delà du bien et du mal pour réussir ce qu’il a réussi (…) Il restera une légende. Jamais un homme comme lui n’avait pu cristalliser sur sa personne, avec un unanimisme aussi absolu, des sentiments de quasi vénération (…)’’, a dit le chef de file du Parti socialiste, avant de rappeler le rôle de Dakar dans la lutte contre l’apartheid.

‘’Nous avons, avec Léopold Sédar Senghor et ensuite Abdou Diouf, beaucoup œuvré dans la lutte contre l’apartheid, par des actions et des initiatives diplomatiques et politiques menées avec constance et opiniâtreté, pour la libération de Nelson Mandela’’, a rappelé l’ancien ministre d’Etat.

Il a ensuite mis en avant l’ouverture, ‘’dans les moments de plomb où sévissait l’apartheid’’, d’une représentation de l’ANC à Dakar et l’octroi de passeports diplomatiques à ses dirigeants.

‘’C’est le Président Diouf qui, le 1er octobre 1985, en sa qualité de président en exercice de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA, devenue UA), a été le premier chef d’Etat, à prendre le risque considérable de survoler l’Afrique du Sud, sans autorisation des autorités de ce pays, pour se rendre dans tous les pays de la ligne de front’’, a rappelé Ousmane Tanor Dieng dans une déclaration transmise à l’APS.

Le but, selon, lui était d’inciter et d’encourager les autres pays à durcir leur lutte contre l’apartheid. Il a rappelé que c’est à cette époque que remontent l’initiative ayant permis de baptiser la place Soweto et bien d’autres encore grâce auxquelles des écoles, des lycées et des avenues portent le nom de Nelson Mandela.

Dans une note intitulée ‘’Mandela croyait à la contagion des valeurs’’, le secrétaire du PS estime que le héros de la lutte contre l’apartheid a représenté, pour beaucoup, l’idée connue que l’optimisme de la volonté doit toujours prévaloir sur le pessimisme de l’intelligence.

‘’Nous lui sommes tous redevables de nous avoir insufflé la conviction que le pire n’est jamais écrit d’avance et qu’il ne dépend que de nous pour que l’avenir se conjugue avec paix, unité, liberté et développement’’, a écrit le patron du Parti socialiste, membre au même titre que l’ANC, de l’Internationale socialiste.

L’ancien président sud-africain et héros de la lutte anti-apartheid, est décédé jeudi, à 95 ans, à son domicile de Johannesburg. Il avait été hospitalisé à Pretoria du 8 juin au 1er septembre derniers, à la suite d’une infection pulmonaire, avant d’être ramené à son domicile où il recevait ses soins depuis septembre.

APS

In the Spotlight

Tamkharite : le « Tong- tong », une alternative à la dèche

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

150SHARESShareTweet A quelques heures de la Tamkharite, fête musulmane célébrant le dixième jour du nouvel an musulman, la vente de bœufs marche à merveille. C’est le constat fait au niveau du foirail des gros ruminants [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*