LUTTE CONTRE LE PÉRIL JIHADISTE: Les Américains inaugurent un nouveau centre de formation antiterroriste à Thiès

Les États-Unis d’Amérique et le Sénégal ont inauguré, hier, un nouveau centre régional de formation à la lutte contre le terrorisme, à Thiès. L’annonce a été faite par le Département d’État du gouvernement américain, à travers un communiqué qui rapporte que les domaines ciblés par ledit centre sont l’intervention en cas de crise, les mesures de prévention des incidents explosifs, les enquêtes après l’explosion et les opérations de patrouille aux frontières rurales.

Les autorités américaines et sénégalaises ont inauguré le nouveau centre régional de formation tactique, qui a été financé, construit et équipé dans le cadre du programme d’aide antiterroriste du Département d’État américain (Ata, son acronyme en anglais, ndlr). Le nouveau centre est le premier centre de formation régional d’Ata en Afrique de l’Ouest. Selon le communiqué dont une copie nous est parvenue, une fois pleinement opérationnel, le centre de formation, qui est intégré à un centre de formation sénégalais préexistant, renforcera la capacité de l’Ata à former des agents chargés de l’application de la loi sénégalaise et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest. «Le programme d’aide antiterroriste du Département d’État américain offrira une formation dans des domaines tels que l’intervention en cas de crise, les mesures de prévention des incidents explosifs, les enquêtes après l’explosion et les opérations de patrouille aux frontières rurales».
Toujours selon le communiqué, qui précise que le programme Ata dispense une formation antiterroriste au Sénégal depuis 1985, le centre va aider au renforcement de capacités des acteurs intervenants dans la lutte antiterroriste. «Le nouveau centre de formation renforce encore notre relation et souligne le partenariat étroit que les États-Unis entretiennent avec le Sénégal, pour renforcer les capacités antiterroristes des organismes chargés de l’application des lois dans la région», lit-on dans le document qui précise que, depuis sa création en 1983, le programme d’aide antiterroriste a été le principal fournisseur de formation et d’équipement antiterroriste du gouvernement américain aux forces de police des pays partenaires du monde entier et a dispensé une formation antiterroriste à plus de 90.000 personnes provenant de quelque 154 pays.
Ainsi, de la prévention des attaques terroristes à la réponse aux attaques terroristes et à l’atténuation de leurs effets, l’Ata aide les pays partenaires à développer des capacités essentielles, dans un large éventail de compétences antiterroristes. «Ata continuera à fournir des cours de formation, des consultations, des mentorats, des séminaires et du matériel liés aux enquêtes, à la sécurité des frontières, à la protection des objectifs critiques, au leadership et à la gestion, à la coordination et la coopération régionales, à la gestion des incidents critiques et à la cybersécurité. Alors que les réseaux terroristes continuent d’ajuster leurs tactiques et leurs stratégies, Ata continuera d’adapter et de perfectionner ses initiatives de formation à la lutte antiterroriste, afin de faire face à l’évolution des menaces», a ajouté le document.
Tout de même, le document note que tous les cours dans le cadre de cette formation mettent l’accent sur l’importance de la primauté du droit et du respect des droits de l’homme. «La formulation des politiques du programme Ata, ses orientations stratégiques et son contrôle sont gérés par le Bureau du contre-terrorisme du Département d’État des États-Unis, tandis que la mise en œuvre et l’administration des programmes relèvent du Bureau de la sécurité diplomatique (DS)», conclut le communiqué.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*