LUTTE CONTRE LE TERRORISME LES PUCES TELEPHONIQUES NON IDENTIFIEES SERONT SUSPENDUES

Telephone portable cellulairePour renforcer la sécurité et mieux lutter contre le terrorisme, les puces téléphoniques non identifiées seront résiliées. L’annonce est du directeur de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall. Il s’exprimait lors de l’ouverture d’un atelier de deux jours consacré à l’adoption de la mise en place d’un Système unique d’adressage national hier, mardi 17 novembre.

Décidément, les autorités étatiques prennent très au sérieux la menace terroriste. Ainsi, en plus de l’achat annoncé d’avions de chasse et de patrouilleurs, les services de renseignement et forces de défense et de sécurité aux aguets, l’interdiction prochaine du port du voile intégral, etc., le Sénégal va se doter d’un Système unique d’adressage pour renforcer la sécurité et mieux lutter contre le terrorisme.

Ainsi, toutes les pistes qui peuvent découler sur une nébuleuse seront verrouillées. Le directeur de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), l’a fait savoir lors de l’ouverture d’un atelier de deux jours consacré à l’adoption de la mise en place d’un Système unique d’adressage national. Selon Abdou Karim Sall : «toutes les puces téléphoniques dont les propriétaires ne sont pas formellement identifiés seront bloquées».

Pour le directeur de l’Artp, l’enjeu est de taille. «L’adressage a un aspect important dans la lutte contre le terrorisme. C’est une question de sécurité. Pour que les services puissent faire correctement leur travail, il faut que les déplacements soient précédés d’investigations très précises en termes de localisation des individus.

Donc, au niveau de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), nous avons demandé à tous les opérateurs de suspendre tous les clients qui n’ont pas une identification formelle dans les systèmes d’informations».  

A cause de la menace persistante, le directeur de l’Artp souhaite, au plus vite, l’application de la mesure. «Nous avons donné aux opérateurs un délai, je pense que ce sera jusqu’à la fin de ce mois-ci, pour que tous les clients qui n’ont pas été identifiés soient définitivement résiliés. On ne peut pas permettre à quelqu’un qui utilise le téléphone de ne pas être identifié».

L’effectivité du système d’adressage est attendue au plus tard en fin 2016. Au-delà de la suspension des puces non identifiées, l’Artp œuvre également pour permettre la localisation du détenteur d’une puce.

«L’identification dans les systèmes d’information est une chose, mais la localisation en est une autre. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous mettons à contribution toutes les parties prenantes pour réaliser un Système d’adressage de notre pays. Et ça, c’est important et c’est très urgent. Nous y travaillons, ça fait partie de nos objectifs de 2016 en ce qui concerne le secteur postal», indique Abdou Karim Sall.

L’ADRESSAGE C’EST QUOI ?

Le chargé de projet technique senior à l’Agence de développement municipale (Adm), spécialiste en la matière Ibrahima Ly, explique le procédé de l’adressage.

Selon Ibrahima Ly, l’adressage, c’est l’élément fondamental de toute activité. Mieux, ajoute-t-il, actuellement, il y a une dimension territoriale qui permet de localiser un individu sur le terrain. L’adressage est aussi une manière de faciliter les services publics mais également les besoins des populations, précise-t-il.

L’adressage contribue à rendre tout un chacun visible, pour qu’il puisse s’acquitter de ses droits en payant ses impôts, la patente et le foncier bâti, etc., relève Ibrahima Ly. Pour le directeur en charge du secteur postal au ministère des Postes et des Télécommunication, Martin Dione, la mise à disposition d’un système d’adressage est un moyen de lutter contre la pauvreté.

Fatou NDIAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*