Macky SALL, Au 30ème Sommet De L’UA : « L’Afrique A Changé À La Faveur De Nos Performances Économiques »

Photo de famille lors du sommet de l’Union africaine, à Addis-Abeba, le 30 janvier 2017

En sa qualité de  président sortant du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Nepad, Macky Sall a présidé une importante réunion.

Celle-ci a été suivie de la présentation du rapport du secrétaire exécutif de l’Agence de planification et de coordination du Nepad, Dr Mayaki. Tirant le bilan du Nepad, le Chef de l’Etat a déclaré que l’Afrique a changé à la faveur des performances économiques.

D’entrée, Macky Sall a dit : « Au Sommet de janvier 2013 à Addis-Abeba, vous m’avez investi de votre confiance en me confiant la présidence du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Nepad ».

Selon le Chef de l’Etat, ensemble, des priorités ont été fixés. Il s’agissait de construire une Afrique prospère soutenue par une croissance inclusive et un développement durable ; de renforcer la coopération et l’intégration régionale. « Cette Afrique que nous voulons dans l’Agenda 2063 est la traduction de la vision de nos pères fondateurs et de l’espoir exprimé par nos populations depuis les indépendances » ; s’est-il exprimé.

A son avis, au cours de la dernière décennie, la perception de l’Afrique, considérée comme un continent « désespéré », a fortement changé à la faveur des performances économiques. « C’est parce que nous sommes devenus une terre d’opportunités et de promesses considérables qu’il nous faut également changer de stratégies pour être dans le temps de l’action. Voilà pourquoi j’ai inscrit mon mandat sous le signe de la mise en œuvre », a-t-il confié.

Macky Sall a reconnu que des progrès importants ont été notés dans le Programme de développement des infrastructures en Afrique (Pida) avec le démarrage et même l’achèvement de certains projets de l’Initiative présidentielle de promotion des infrastructures coordonnée par le Président Jacob Zuma dont il a salué le leadership à côté des autres Présidents champions.

Selon lui, l’Afrique est sur la voie de résorber son déficit infrastructurel et les projets s’accélèrent dans le secteur des transports, des Tic, de l’énergie, où nous devons renforcer nos efforts pour résoudre le paradoxe d’un continent doté d’immenses ressources naturelles, mais où l’électricité est la plus chère dans le monde. Pour lui, la question de l’énergie doit rester au cœur des priorités du Nepad, si nous voulons réussir le pari de l’industrialisation.

Le Président de la République a réitéré son appel pour rendre opérationnel le Fonds pour l’électrification rurale créé par décision de l’Union africaine. Il est revenu sur le Sommet qu’il a organisé, en juin 2014, sur le financement du Nepad. Un moment important de mobilisation de tous les acteurs pour un financement des infrastructures en Afrique.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*