Macky Sall : « Dire que le Sénégal est parmi les 25 pays les plus pauvres au monde, c’est absurde »

macky_sallComme la plus part des membres de son gouvernement, (le ministre de l’Economie et des Finances et le Premier ministre), le Président de la République Macky Sall a lui aussi réagi aux informations qui font état du classement défavorable du Sénégal au 25ème rang des pays les plus pauvres, avec un PIB par habitant de 934,6 dollars en 2015 contre 1079 dollars en 2014. Et, c’est pour dire qu’elles ne reflètent pas la réalité.

“Je ne commenterai pas ce classement. Il y a eu suffisamment de réactions et des sorties du Fonds monétaire international qui ont montré que ce n’est pas vrai. Avec des chiffres, on peut faire ce qu’on veut pour analyser, comparer et tirer la conclusion que l’on veut. Ça n’a pas de sens. Quand on voit la position du Sénégal, ses revenus, ses moyens d’intervention…, dire qu’on est parmi les 25 pays les plus pauvres au monde, c’est absurde. Même en Afrique, on ne peut pas être 25e. Maintenant, quand on manipule les chiffres avec des paramètres différents forcément les résultats sont différents. Il a eu la prise en charge du cours des dollars sur le calcul du Pib. Ce qui, comparé au renchérissement du dollar contre notre monnaie, a baissé le niveau. Ce qui est essentiel, c’est le Pib réel et le pouvoir d’achat des Sénégalais et leur taux d’accès aux services de base, tout ce que nous mettons dans le capital humain, mais aussi tout ce que nous sommes en train de faire pour la transformation structurelle de notre économie. Ce sont des querelles sur lesquelles, je ne vais pas m’étendre”, a dit le chef de l’Etat à un groupe de journalistes qui l’accompagnaient, lors du périple qui l’a mené en France et en Inde. “Au même moment, a ajouté Macky Sall, nous avons une bonne nouvelle venant de la Banque mondiale : notre classement dans le top 10 du Doing Business pour la 2e année consécutive, mais aussi les félicitations du Président Obama pour l’action diplomatique du Sénégal au sein de la Cedeao. Les critiques, nous acceptons, ça nous permet de travailler davantage pour atteindre et de multiplier nos efforts pour atteindre nos objectifs de développement durable et d’émergence”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*