Macky Sall « Doufi amé. Boy bi (Aly Ngouille Ndiaye) sama boy la »

« Yénaa fouuuille ! » …Simplement parce que Aly Ngouille Ndiaye est membre de l’APR vous voulez que je nomme quelqu’un d’autre pour organiser l’élection présidentielle ? « Doufi amé. Boy bi sama boy la ».

Accommodez-vous de Boy Linguère, sinon jetez l’éponge. Je n’envisage pas du tout de me séparer de lui pour si peu. Et encore une fois, continuez votre campagne de médisance si cela ne vous convient pas. De toute façon, vous en avez l’habitude »

Voilà à peu près l’entame du discours que le Président a failli prononcer avant-hier à endroit de l’opposition, avant de se raviser et de modérer ses langages comme auraient fait Kouthia et ses copains.

« J’ai toujours combattu ceux qui disent que le Ministre de l’Intérieur ne doit pas être politique », Je démens avoir récusé Ousmane Ngom, alors qu’il exerçait les fonctions de ministre en charge de l’organisation des élections sous le magistère du président Abdoulaye Wade. Je ne le ferai jamais. Je ne suis pas là pour satisfaire les désirs de quelques personnes. C’est un faux-débat. Tant que nous respectons l’état de droit, je ne vois pas pourquoi on va changer l’équipe. »

Peut-on être plus clair, après cette sortie très controversée, même si dans les replis de notre mémoire, il nous semble pourtant avoir au moins une fois, par le passé, entendu Big Mac récuser un super cop membre d’un parti… ?

Cébé

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*