Macky Sall ne réduira pas le mandat en cours…Les sages ont tranché : prochaine présidentielle en 2019

macky-mandat-nonMacky Sall suivra, à la lettre l’avis du Conseil constitutionnel concernant la réduction du mandat présidentiel. C’est lui-même qui en a fait a révélation à certains de ces collaborateurs.
Le président de la République qui avait soumis le projet de réformes au Conseil constitutionnel et à l’Assemblée nationale, a reçu les avis de ces dites institutions. Alors que s’anime le débat sur ce que renferme l’avis des 5 sages, Moustapha Niasse, le président de l’hémicycle, lui a donné son feu vert, informe le quotidien Libération de ce mardi 16 février 2016.
Le président Sall a lui décidé de suivre l’avis dudit Conseil, à la lettre, ramant ainsi à contre-courant de ceux qui soutenaient qu’il n’est pas lié par cette décision. Ledit quotidien informe que c’est le locataire du palais présidentiel lui-même qui en a fait la révélation lors d’une rencontre avec ses proches collaborateurs. Et il s’est voulu ferme sur la question : «Je suivrai l’avis du Conseil constitutionnel. Je suis légaliste. Il ne faut pas installer le désordre dans le pays», a-t-il confié.
Pour justifier sa position, Macky Sall a convoqué, devant ses troupes, la candidature polémique de Me Wade, lors de la dernière présidentielle. En effet, expliquera-t-il, il faisait partie de ceux qui croyaient dur comme fer que cette candidature de Wade était irrecevable. «Mais lorsque le Conseil constitutionnel a déclaré cette candidature recevable, j’ai respecté cette décision. Je suis allé dans le Sénégal des profondeurs battre campagne pendant que certains candidats manifestaient contre la décision des juges à la Place de l’indépendance. C’est dire que, quelle que soit la décision du Conseil constitutionnel, je la respecterai à la lettre», promet Macky Sall.

In the Spotlight

Des formations « Interdites aux blancs » dans le 93

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Un stage anti raciste interdit aux blancs, il faut oser aller aussi loin dans l’oxymore. Les blancs n’auraient ni la bonne couleur ni la bonne religion. AU CROISEMENT DES OPPRESSIONS Où en est-on de l’antiracisme [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*