Macky Sall ternit l'image de la Francophonie

Sahnoun Ndiaye photo contributionDe nouveau, Macky Sall fait honte à son pays, à sa langue officielle, le français et donc à la Francophonie dont une des missions est la promotion de cette langue. Cette fois-ci, l’outrage s’est déroulé en France même. Et dire qu’au même moment, le Sénégal se prépare activement à abriter le 15e sommet de la Francophonie.
A Paris, s’exprimant devant les militants de l’APR lors d’un meeting, saisissant au passage comme prétexte la demande des immigrés pour un assouplissement de la loi sur l’importation des véhicules pour annoncer sa candidature pour un second mandat, il leur a demandé de le réélire pour que l’âge limite des véhicules d’occasion qui entrent dans notre pays passe de 7 à plus de 10 ans.
Il a dit : “Je laisserai entrer au Sénégal les véhicules âgés de plus de dix ans, si vous me réélirez”. Il faut lui dire au risque de l’offenser que quand la phrase principale est au futur simple et la subordonnée introduite par si, cette dernière est au présent de l’indicatif et non au futur. C’est ce qu’on appelle la concordance des temps.
Chers professeurs agrégés de lettres modernes, classiques et de grammaire, levez-vous avant qu’il ne soit trop tard. A moins de craindre d’être arrêtés pour offense au Chef de l’Etat, il est incompréhensible qu’ils laissent Macky Sall débiter de tels écarts de langage dans tous ses discours. C’est inacceptable à ce niveau de responsabilité.
Ces personnes compétentes en la matière devront corriger Macky Sall s’il fait des fautes dans ses prochains discours. La phrase correcte est donc : “Je laisserai entrer au Sénégal les véhicules âgés de plus de dix ans, si vous me réélisez”.
Sahnoun Ndiaye

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*