Macron aux Africains : Réussissez mais restez chez vous !

– Macron, n’en est plus à une bourde prêt, son dédain envers les petites “gens qui ne sont rien” est en passe de devenir légendaire mais celui envers les Africains est tout aussi sidérant sans l’ombre d’une culpabilité à la manière dont il a pu traiter le président du Burkina Faso. Lors de sa tournée en Afrique, il n’a pu s’empêcher, comme de coutume, de donner ses consignes aux Africains sur le mode paternaliste qu’il affectionne tant, leur conseillant notamment de maîtriser la démographie.

Décrivant un continent où les femmes “ont sept, huit enfants”, et de lutter “contre les passeurs”, qui “ont des liens étroits avec les terroristes” actifs au Sahel.  Macron oublie de mentionner dans son infini mépris que les Africains ne sont qu’1.2 milliard dans un continent qui a une superficie 10 fois supérieure à celle de l’Inde et plus de 3 fois supérieure à celle de la Chine alors que ces pays ont une population plus nombreuses (respectivement 1,3milliard et 1,373 milliard). Il oublie de mentionner les saignées pratiquées par les traites négrières ainsi que les génocides sécrétés par l’Occident lors des conquêtes coloniales et des décolonisations, ainsi que le soutien logistique, économique et militaire apporté par la France aux rebelles djihadistes qui combattaient le guide libyen Kadhafi. Un continent qui est en fait sous-peuplé, sous-développé comparativement à ce qu’il devrait être.
Comble du mépris, Macron n’a pu s’empêcher d’en rajouter devant un public africain ne sachant s’il fallait en rire ou en pleurer, il a déclaré : “L’Europe ne peut les accepter, au moins tous d’entre eux”, alors que “nous avons besoin que les Africains réussissent en Afrique”.
Les Africains ne demandent qu’à rester et réussir en Afrique, encore faudrait-il arrêter de leur imposer et de soutenir des dictateurs qui les gouvernent et pillent leur pays au nom des intérêts françafricains et atlantistes au Tchad, au Gabon, au Togo, au Cameroun, au Congo-Brazzaville… et aussi arrêter de détruire les pays africains qui réussissent pour y installer le chaos comme en Libye, état failli qui n’est plus en mesure de contrôler ses frontières et l’immigration. Bernard Kouchner qui en connaît un rayon sur la Françafrique et sur le Rwanda (où le régime France a soutenu un régime génocidaire en 1994) du temps où il était ministre de l’ex-chef de guerre François Mitterrand, a déclaré que la France était “un pays absolument raciste” dont, cela dit en passant, Macron est le président.
Allez un pot pourri pour mémoire de ce que le grand chef de guerre français, qui arme et soutient les criminels saoudiens et émiratis qui dépècent le Yémen, est capable. Le Yémen tout comme l’Afrique a besoin que sa population reste au pays et réussisse mais encore faudrait-il arrêter de soutenir la guerre qui ravage ce pays.

 Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*