Madagascar : 4×4 et Sénatoriales. Les députés interpellent l'Union Européenne, heureusement que la honte ne tue pas.

Union-Europeenne_Madagascar02L’Ambassadeur de l’Union Européenne, Antonio Sanchez-Benedito Gaspar s’est présenté à l’Assemblée nationale hier pour présenter le Programme Indicatif National (PIN) devant les députés.

Il a été accompagné pour cette occasion par quelques hauts responsables européens dont l’Ambassadrice de France, Véronique Vouland-Aneini. Alors que la rencontre devait être axée sur les actions au développement, les députés en ont profité pour attirer l’attention de l’Ambassadeur UE sur les différents dossiers brûlants du moment, notamment à propos de la mauvaise gestion au niveau de l’entreprise Jirama.

Certains parlementaires, à l’exemple du député de Tana IV, Rahasimanana Paul Bert (Rossy), ont interpellé le haut responsable européen sur l’importance, pour les parlementaires de l’acquisition d’un véhicule 4×4. « Une revendication qui frise le ridicule », selon certains observateurs. De son côté, Antonio Sanchez-Benedito Gaspar a donné une réponse diplomatique tout en renvoyant la balle dans le camp de l’Exécutif.

« On comprend votre requête, toutefois, c’est le gouvernement qui doit adapter sa politique en tenant compte des programmes priorités », a-t-il annoncé. Par ailleurs, les députés ont également saisi cette opportunité pour interpeller l’Ambassadeur de l’Union Européenne par rapport aux préparatifs des élections sénatoriales du 29 décembre prochain.

Les députés contestent la décision de la CENI d’installer un bureau de vote au niveau de chaque commune. « Une décision contraire aux principes démocratiques et à la transparence du scrutin », a-t-on martelé. Aux dernières nouvelles, les députés prévoient une démarche auprès du gouvernement à partir de la semaine prochaine.

Davis R – Titre: AM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*