Madagascar- Référendum constitutionnel : La CENI s’inquiète des répercussions politiques

– La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) s’est enfin exprimée sur la tenue d’un référendum constitutionnel voulu par le régime actuel.

Selon les explications données par le vice président de la Commission, l’organisation de ce référendum ne poserait aucun problème à la CENI si toutefois le référendum se tient au plus tard au mois de juin 2018. Passé ce délai donc, il serait difficile d’organiser le référendum constitutionnel tant souhaité par le régime Hery Rajaonarimampianina mais cela engendrerait également des retards dans la tenue des élections présidentielles de 2018.
Les inquiétudes des membres de la CENI ne se limitent pas uniquement au respect d’un calendrier électoral qui devrait être suivi au jour prêt. En effet, les membres de la commission s’interrogent également sur les répercussions politiques que pourrait avoir le référendum constitutionnel que prévoit l’exécutif.
Ainsi, la CENI vient conforter l’opinion de la classe politique opposante au régime ainsi que celle de nombreuses organisations de la société civile sur la volonté du régime à modifier la Constitution. Des modifications qui s’apparentent de plus en plus à des calculs politiques en vue de rafler les élections prochaines ou du moins à conserver le pouvoir plus longtemps
madagascar-tribune.com
 Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*