Madagascar : Soixante cinq officiers promus généraux, du jamais vu nul part dans le monde.Il y a plus de généraux dans l’Armée Malgache que dans l’Armée française et Américaine

– La cérémonie de remise de grade à un nombre d’officiers supérieurs, conformément au décret adopté au dernier conseil des ministres dirigé par Hery Rajaonarimampianina, le 6 septembre dernier, a été effectuée hier à Ampahibe. En l’incapacité du président par intérim, Rivo Rakotovao, de diriger l’événement, c’est le ministre de la Défense nationale, Béni Xavier Rasolofonirina qui l’a présidée.

Soixante cinq (65) officiers, militaires et gendarmes confondus, ont bénéficié de cette nouvelle promotion. Au niveau de la gendarmerie, 3 officiers sont élevés au rang de général de division alors que 17 autres sont élevés au rang de généraux de brigade. Pour les militaires, 17 ont été promus généraux de division et le reste, généraux de brigade.
Le ministre de la Défense nationale l’a reconnue, les généraux sont très nombreux, d’où les critiques au niveau national qu’international à leur encontre. Cela pour la simple question que les critères de leur promotion ne sont pas connus du public. Leur promotion est une prérogative du président de la République, les Chefs d’État qui se sont succédés au pouvoir avaient promus la plupart à des fins politiques.
Pour le cas de ces 65 officiers supérieurs, c’est à la veille de sa démission suite à sa candidature à la prochaine course à la présidentielle que Hery Rajaonarimampianina les a élevés au rang de généraux. D’ailleurs, ils ne sont pas les seuls à bénéficier de cette promotion. Le 5 septembre dernier, plusieurs centaines d’autres officiers de carrière des forces armées malgaches ont bénéficié d’un avancement au titre de l’année. C’est le cas entre autres du fameux Lieutenant-colonel, Luc Roger, directeur de sécurité à la HCC, élevé au rang de Colonel.
Il n’est pas interdit alors d’imaginer que cette promotion s’agit d’un clin d’œil du président de la République sortant aux forces armées malgaches à la veille de l’élection présidentielle. Une force que les dirigeants malgaches ont politisé depuis des lustres pour pouvoir les maintenir à leur place, au lieu de mener une lutte contre l’insécurité grandissante qui plane dans le pays.
Par Arena R.Madagascar-tribune – Titre:AM
Commentaires d’internautes ci-dessous:
râleur (#3702)
Bcp de généraux pour une Armée qui n’a jamais tués que des malgaches ! lol
Il y a plus de généraux dans l’Armée Malgache que dans l’Armée française
Ses clowns ne sont mm pas capables de réfléchir sur eux mêmes et de se poser la question de l’utilité d’autant de généraux.
Madagascar ne sera jamais attaqué par les réunionnais ou les mahorais, il est inutile d’entretenir une Armée pléthorique qui ne fait que défendre le pouvoir politique en tuant ses propres compatriotes
L’Amiral Ratsiraka n’a mm pas commandé un Zodiac de sa vie, peut être une pirogue sur le canal des pangalanes, et encore ! mdr

andriaharimanana (#9331) répond à râleur

des généraux d’opérette ! on a même un amiral (de pirogues) rouge toujours sur la brèche !
tanguy37 (#7699) répond à râleur ^
65 generaux de plus ! !!!!!pour faire quoi ?
et même 1 amiral sans flotte ! !!!!!!
vous êtes complement fous
Quand les chinois vont occuper tout le territoire, ç a va vous faire tout drôle
KARIBO (#7602) répond à Turping ^
Bonjour a tous .
Ne trouvez-vous pas sidérant qu’ un Pays comme Madagascar, avec les moyens qu’ il a , entretienne autant de militaires que l’ on augmente de grade chaque année, et donc de solde, alors qu’ une armée de métier conviendrait particulièrement au Pays ?
Une gestion qui invite à réflexion, pour le plus lambda des observateurs .
Comment un spécialiste en économie ; Docteur de surcroit, peut-il avoir un comportement tel , des prérogatives qui m’ échappent, ou j’ ai du raté un épisode ?
Turping (#1235)
Il y a plus de généraux qu’aux USA (1ère puissance militaire ) ,c’est de l’ironie en constatant que l’insécurité gagne du terrain .Les dahalos militaires règnent en louant ou vendre leurs armes .
– Il était temps d’arrêter cette mascarade car ces militaires ,leurs rôles ne sont pas pour fortifier le piédestal du pouvoir en place ni de fomenter un coup d’état mais plutôt pour protéger les populations .
– Le nombre de militaires en surnombre depuis l’ère Ratsirakiste n’a jamais fait progresser ce pays ,au contraire les dahalos pullulent .
– En se posant la question si le pays a t-il besoin réellement des militaires !???
– La réponse est oui ,mais en quantité très limitée , car c’est la qualité et l’efficacité qui comptent .
Dans les années 70 le nombre de généraux ne dépassait pas 5 ;
– Il y avait le général de Division Ramanantsoa ; les généraux de brigade : Philippe Ramarolahy ; Gilles Andriamahazo . Pour décrocher ces étoiles ,il aurait fallu attendre 5 ans minimum .Même le général Rabetafika Roland attendait 10 ans avant d’être promu général (1968-1978) .Pourtant ils étaient tous des Saint -Cyriens . Ce n’est pas l’ACMIL au départ qui est mauvais jusqu’à la 15 ème promotion mais plutôt la qualité .
– De plus ,cela servirait -il à quoi d’avoir des militaires en pagaille ,budgétivores qui font de la politique ,au lieu d’améliorer la sécurité territoriale ,les luttes pour éradiquer les « dahalos » ?
– Il serait préférable plutôt de créer la section « génie civile » ,béret vert pour construire des digues et des routes ,plus rentables .
loulou (#10109)
Allélouia !
65 bouffons de plus dans l’armée de pacotille de la RM une et indivisible !
Ils sont « trop chou » les clowns gasy dans leur uniforme d’opérette !
Les dahalos et les kidnappeurs n’ont qu’à bien se tenir ! Les valeureux généraux des « forces de développement » (SIC), etnonmoins héros de guerre de la RM, vont leur faire rendre gorge !
Tremblez les néocolonialistes françafricains ! Les redoutables troupes d’élite gasy arrivent !
qu’un sang impur abreuve les îles éparses !
PS : Je rêve ou ils n’ont pas pensé à faire un culte et un sacrifice de pré.pu.ces ?
MORT DE RIRE !!!
Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*