Malika, femme de Assane Diouf : « Mon mari a été isolé et même les membres de sa famille ne peuvent pas le voir »

Le Mouvement de défense des Libertés (Model) a tenu une conférence de presse en soutien à Assane Diouf. C’était sous la présence de son épouse américaine, Malika. Cette dernière se demande pourquoi on l’empêche de voir son mari.

« L’apprenti dictateur, Macky Sall doit libérer Assane Diouf » qui n’ »a fait qu’exercer sa libre expression ». C’est la déclaration des membres du MODEL qui était en conférence de presse cette après-midi pour dénoncer la détention « arbitraire » de Assane Diouf.

Selon Malika, la femme de Assane Diouf qui a effectué le déplacement depuis les États-Unis, on lui a refusé à deux reprises de voir son mari, « sous prétexte que je ne suis pas sa femme alors que leur ai même montré notre certificat de mariage », soutient-elle.

La dame dit ne pas comprendre cette répression sur son mari, arguant que ses détracteurs se focalisent sur les insultes, oubliant le message qui est derrière ses déclarations.
Aux dernières nouvelles reçues par Malika, « Assane Diouf a été isolé et même les membres de sa famille ne peuvent pas le voir ». Un sit-in est prévu le mardi 6 février devant l’ambassade des États-Unis à Dakar.

Le préfet autorise la marche des pros Assane Diouf

Malika, la femme de Assane Diouf, à qui on a interdit de voir son mari pour défaut de papier (extrait de naissance de son fils), a réussi à obtenir l’autorisation d’une demande de sit-in devant l’ambassade des Etats-Unis.

Le préfet de Dakar a autorisé la demande de sit-in prévu ce mardi 13 février à la femme de Assane Diouf. Ce sera devant l’ambassade des Etats-Unis. Ainsi, les pro Assane Diouf vont protester contre la détention arbitraire de Assane Diouf et le refus du juge d’accorder un permis de visite aux proches de Assane Diouf surtout à sa femme qui est arrivée avant-hier au Sénégal.

Le doyen des juges Samba Sall lui aurait interdit de voir son mari emprisonné depuis des mois par faute de papier (extrait de naissance de leur enfant).

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*