Malversations présumées à la mairie de Dakar : Révélations explosives de l’IGE

Les magasiniers de la mairie de Dakar ont fait des révélations renversantes à l’Inspection générale d’Etat. Pour dire que Khalifa Sall qui fera face aux enquêteurs de la DIC demain, à 9 heures, est dans de très sales draps .

Libération est en mesure de révéler que l’Inspection Générale d’Etat a recueilli des témoignages accablants qui taillent en pièces la ligne de défense de Khalifa Sall.
En effet, le maire de Dakar a soutenu que certains montants puisés dans la fameuse Caisse d’avance servaient à acheter des stocks de riz afin de venir en aide aux populations de Dakar. Mais les magasiniers de la ville interrogés par l’IGE ont révélé n’avoir jamais vu ces stocks de riz alors que le Directeur administratif et financier (DAF) de la mairie avait établi des bons de commande et même des procès-verbaux de réception. Ce fait a intrigué l’IGE et les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC) qui ont longuement interrogé à ce propos le DAF, Mbaye Touré.
Selon nos informations, ce dernier a eu toutes les difficultés du monde pour justifier cette curiosité. Tout au plus, il a reconnu avoir procédé à des remises de fonds pour « aider » des militants du Parti socialiste proches du maire de Dakar. Par ailleurs, les mêmes sources renseignent que Khalifa Sall fera face aux enquêteurs cette semaine, plus précisément ce mardi, à partir de 9 heures, sauf report.
A la lecture des faits soulevés par les vérificateurs, on est très loin de la version que Khalifa Sall tente de vendre à l’opinion pour se « victimiser ».
« L’Inspection générale d’Etat (IGE) a séjourné pendant 18 mois dans les locaux de la Mairie de Ville pour fouiner dans ma gestion mais, le rapport a montré que notre gérance ne souffre d’aucune anomalie. Cependant, c’est à partir des crédits octroyés au maire de la Ville pour les populations de Dakar, communément appelés la Caisse d’avance qu’il y a désaccord avec l’Etat. C’est pourquoi, nous sommes convoqués à la DIC.
D’ailleurs, depuis trois jours, mes collaborateurs qui ont eu à gérer ces fonds sont entendus à la DIC. Je passerai devant ces mêmes enquêteurs la prochaine fois. Ces fonds d’avance octroyés au Maire en direction des populations sont à depuis le temps du premier Président du Sénégal (Léopold Sédar Senghor). Je vais déférer à la convocation, parce que je n’ai rien à me reprocher», affirmait l’édile de la capitale.

Macky Sall prêt à déclassifier le rapport

Dans tous les cas, le responsable socialiste risque d’avoir une mauvaise surprise dans les prochains jours. Pour mettre fin à la polémique politicienne que Khalifa Sall tente d’entretenir, le président Macky Sall a confié qu’il est prêt à prendre un décret pour déclassifier le rapport de l’IGE. Si un tel document est versé dans le domaine public, l’image du maire en sera gravement atteinte puisque l’affaire dite de la Caisse d’avance n’est que la face visible de l’iceberg.
Par exemple, l’IGE s’est intéressée au marché de pavage lancé par le maire de Dakar mais aussi à celui des feux rouges. Et ce n’était pas pour jeter des fleurs à la si « transparente » mairie de Dakar…

Source: Dakaractu.com avec Libération

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*