Mamadou Lamine Diallo dénonce «un business de 50 milliards de dollars»

Un business de 50 milliards de dollars ! Plus de 27.000 milliards de F CFA.  Ce que devrait générer la signature de la convention entre l’Etat du Sénégal et société Turque Tosyali, pour l’exploitation du fer de la Falémé. Cette déclaration est du député de l’Opposition, Mamadou Lamine Diallo qui était hier, mardi 23 octobre, à Touba pour les besoins du Grand Magal prévu ce dimanche.

La convention que le Président de la République, Macky Sall entend signer avec la société Turque Tosyali, pour l’exploitation du fer de la Falémé préoccupe le député du Mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo. En visite à Touba,  dans le cadre de la célébration du Grand Magal, il a déclaré que «notre pays a intérêt à ne pas signer ces accords avec les turcs».

«Le Sénégal a intérêt à ne pas signer un contrat avec les  turcs. En tout état de cause, même les turcs n’ont pas intérêt à le faire puisque nous, les 12 candidats, avons signé une pétition pour s’opposer à ces accords», a confié le président du Mouvement Tekki.

Et d’ajouter : «Khalifa Ababacar Sall nous a rejoint. Il est clair que si je suis élu Président de la République en 2019, je n’accepterai pas ça. Je ne veux pas me retrouver dans des situations juridiques qui vont encore bloquer le projet».

«Il faut que les Sénégalais sachent de quoi il s’agit. C’est un business de 50 milliards de dollars (plus de 27.000 milliards de F CFA). Ce n’est pas de la rigolade. C’est toute une région (Kédougou, Ndlr) qui est engagée. Les Sénégalais sont toujours habitués à la petite politique, à des commissions, à de la corruption un peu partout», déplore le député, candidat déclaré à la candidature à la Présidentielle du 24 février 2019.

«Or, souligne Mamadou Lamine Diallo, je pense qu’il faut plutôt penser à l’industrialisation du Sénégal. C’est la seule façon pour régler le problème du chômage massif des jeunes  au Sénégal», a plaidé le député.

«Par conséquent, on ne va pas bâcler ce travail parce que Macky Sall est pressé de signer  avec les Turcs puisqu’ils lui ont prêté beaucoup d’argent pour faire Dakar-Arena. C’est inacceptable !»

«Ensuite, il y a la gouvernance des ressources minérales du pays. Ce n’est pas l’affaire du Président de la République mais du peuple. C’est inscrit dans la constitution. Le peuple, ce n’est pas seulement le gouvernement. Mais, c’est aussi l’assemblée nationale, c’est la société civile et les experts qui doivent être consultés», a-t-il indiqué.

SIGNATURE REPORTEE

Paradoxalement, la signature de la convention a été reportée, selon nos confrères de l’AS qui ont donné l’information dans leur livraison d’hier, mardi 23 octobre.

Arguments brandis par la ministre des Mines et de la Géologie, Sophie Gladima Siby, n’est autre que «l’indisponibilité du chef de l’État, qui aurait un calendrier très chargé».

In the Spotlight

Un enseignant viole son élève mineur

by James Dillinger in FAITS DIVERS 0

Un Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre (Svt) au Cem de Gniby (Kaffrine) est accusé de viol sur une élève mineure. Cette dernière, selon Libération, se plaignant de douleurs au ventre, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*