Mamadou Lamine Diallo, leader de Tekki : «Il n’y a pas d’élection à Touba, mais une nomination des conseillers municipaux»

doudou Ndir-khalife sidy moctar mbackePour le député Mamadou Lami­ne Diallo, «il y a désignation ou nomination des conseillers municipaux par le khalife général des mourides», mais pas une élection. En conséquence, souligne le leader du mouvement Tekki, l’Etat «ne doit pas chercher à organiser» une élection locale dans la commune de Touba et la présence de la Cena est «donc sans objet dans ce cas bien précis». D’ailleurs, ajoute-t-il, «les ressources économisées peuvent être utilisées ailleurs».

Après avoir rappelé que l’article premier de la loi dispose que «la parité absolue homme femme est instituée dans toutes les institutions totalement ou partiellement électives», M. Diallo considère que «mê­me si la Constitution et le Code électoral ne définissent pas le terme élection, on entend par élection un choix alternatif effectué par un vote».

Or, fait-il remarquer, «les partis politiques et les coalitions qui concourent aux suffrages au Séné­gal ont toujours été d’accord que le khalife général des mourides seul puisse présenter une liste pour la commune de Touba» qui d’ail­leurs a «toujours été plébiscitée par les populations de la commune».

  • Écrit par  Djibril BALDE

Stagiaire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*