Mamour Cissé : « Macky prend les Sénégalais pour des demeurés »

Le leader du parti Psd Jant-bi a peint un tableau très sombre de la gestion du pays par le Président Macky Sall. La révocation de Khalifa Sall, la perception de la justice, la situation de la démocratie et celle de la croissance, sont autant de questions sur lesquelles, Mamour Cissé pointe un doigt accusateur sur le chef de l’exécutif sénégalais.

« La question que tout le monde se pose c’est de savoir pourquoi autant de précipitation dans cette révocation de Khalifa Sall. Il faut se dire que le temps de la justice n’est pas celui de la politique. Le fait est que Macky Sall n’avait nullement besoin d’humilier Khalifa Sall », a indiqué Mamour Cissé. Selon qui, « Les sénégalais ont une très mauvaise perception de la justice. On a l’impression que c’est une justice à deux vitesses ».

Le patron du Psd Jant-bi de s’interroger : « Comment un président de la République peut exposer un pays sous-développé comme le Sénégal sur six mois de campagne électorale? Actuellement, personne ne travaille. Nous en sommes au parrainage. Après le parrainage nous allons tomber sur l’élection présidentielle. Notre croissance et notre développement vont en pâtir ».

« Nous ne sommes pas à l’abri de lendemains extrêmement difficiles. Nous ne sommes d’accord sur rien du tout. On nous impose le parrainage dans un pays où 80% de la population est analphabète. Alors comment allons-nous arriver à gérer tout cela? Pire encore, le parrainage est monnayé dans certaines localités », fulmine-t-il. De l’avis de Mamour Cissé, notre pays subit les affres d’un recul démocratique.

« Notre démocratie est en train de prendre du plomb dans l’aile, et on ne mérite pas ça. Vous ne pouvez pas, à chaque fois que vous pensez qu’il y’a un adversaire qui risque de vous conduire en ballotage, tenter de le liquider. C’est prendre les sénégalais pour des demeurés que de penser qu’on peut avoir 54% au premier tour.

Compte tenu de la sociologie, des rapports de force, de l’impact des réseaux sociaux que Macky Sall veut bâillonner, c’est inadmissible », dit-il. Et d’ajouter : « Macky Sall est en train de s’asseoir sur tous les acquis démocratiques, et c’est extrêmement grave. « Où sont aujourd’hui ceux qui tiraient sur Abdoulaye Wade ?

Où sont Alioune Tine, les organisations des droits de l’homme, Y’en a marre? Personne ne les entend. Même dans la presse, tout le monde fait dans la compromission en dehors de quelques organes. Rien ne justifie cette pensée unique ».

In the Spotlight

Mondial basket: le Sénégal battu par la Chine (66-75)

by Babacar Diop in Basketball / NBA 0

-(Tenerife) Dominées puis acculées depuis le début de la rencontre par des Chinoises déterminées, les Lionnes du Sénégal n’ont pu aller à bout pour remporter le duel de la 3e journée du groupe D de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*