Manko Taxawu Senegal boude la rencontre entre la CENA et les 47 coalitions

Les concertations entre la CENA et les plénipotentiaires des 47 coalitions et partis politiques démarrent mal.

Alors que les échanges sont à peine lancées, le vice-président de Rewmi, membre de la coalition Mankoo Taxawu Senegal boude et claque la porte.

Déthié Fall parle «d’amateurisme et de cécité politico-intellectuelle». Il a qualité la démarche de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) de «manque de professionnalisme».

Pour le rewmiste, il a fallu que le Président de la République lors de sa prière de korité interpelle la Commission électorale nationale autonome (CENA) pour cet organe convoque les 47 listes.

« C’est une mascarade à 30 jours de la tenue des élections législatives que l’on modifie le code électoral à son article 72. Il ne faudrait pas que les citoyens soient victimes de leurs erreurs commises du fait de leur incompétence », peste ce responsable politique de Rewmi.

A l’en croire, les autorités doivent en prendre toutes leurs dispositions pour que le vote se déroule sans contestations. « La Cena ne doit recevoir ni d’ordre, ni distinction avec l’Etat et les partis politiques, elle ne devait pas attendre le Président de la République pour convoquer les partis politiques », regrette le numéro 2 du Rewmi.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*