Mansour FAYE À Marie Teuw NIANE : «Ici, Je Suis Le Patron»

Mansour Faye et Mary Teuw Niane

Interrogé, en marge du point de presse consacré à  la venue d’Emmanuel Macron à Saint-Louis, le maire de Saint-Louis Amadou Mansour Faye a tranché le débat sur la chienlit qui pollue l’ambiance à l’APR.

L’apériste en chef a ainsi cloué au pilori l’attitude de son camarade de l’APR le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Mary Teuw Niane en affirmant qu’ici «c’est moi le patron»

Correspondance : «Ici, je suis le patron de l’Apr. Tout le monde s’aligne derrière moi. Et j’accepte tous les coups bas, je suis prêt même à me courber pour recevoir des coups pourvu que cela puisse permettre au Président Macky Sall de triompher», a déclaré le ministre et maire de Saint-Louis. Ces mots prononcés en wolof ont eu le don de clarifier le débat d’autant que les supputations allaient bon train ces dernières semaines sur une crise qui couverait au sein de l’Apr de Saint-Louis.

Le Pr Mary Teuw Niane a secoué ces derniers temps le landerneau politique Saint-Louisien en multipliant les activités et les sorties médiatiques. Le mouvement Nawétane a été exploité à plein temps par le responsable Apr qui s’est aussi illustré à travers des actes de solidarité et de bienveillance à l’endroit des couches nécessiteuses. Et en agissant en solo, en marge des normes édictées, au niveau local, par le parti. Sans oublier son entreprise avortée de détrôner le directeur du Crous, allié privilégié du maire Amadou Mansour Faye.

Dans cette partie du pays, les observateurs et autres Saint-louisiens lambda ont tôt fait de penser que le Pr Mary Teuw Niane veut être roi à la place du roi. En effet, une rumeur persistante fait état d’ambitions réelles du Pr Mary Teuw Niane pour la Mairie de Saint- Louis. Pour étayer leur thèse, ces Saint- louisiens ont mis au devant de la scène «la naissance d’un groupe d’individus qui œuvre pour donner au Pr Mary Teuw Niane  une base affective au sein de la population» peut-on glaner comme bribes d’informations.

Gabriel BARBIER

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*