Marché de 615 véhicules attribué à Cheikh Amar : L’Armp freine Tse

L’Autorité de régulation  des marchés publics ( Armp), par une notification datée du 10 juillet 2014 (hier) a suspendu le marché des 615 véhicules lancés par le ministère de l’Aména­gement du territoire et de la Décen­tralisation.

«Je vous prie de  vouloir trouver ci-joint, pour notification, copie de la décision n° 178/14/Armp /­Crd du 9 juillet 2010 portant suspension de la procédure citée en objet». C’est ainsi que Saër Niang, directeur général de l’Armp, s’est adressé au directeur général de la Ccbm, Serigne Mboup.

Ce dernier avait saisi le Comité de règlement des différends (Crd) d’un recours  contre l’attribution provisoire de ce marché à l’entreprise de Cheikh Amar, Tracto services equipment (Tse). Il s’en est suivi une polémique par presse interposée. 

C’est dire que les futurs maires et présidents de Conseil départemental à qui ces véhicules sont essentiellement destinés devront patienter, le temps que l’Armp statue sur la légalité de la procédure de passation du marché.

Il faut relever que le Code des marchés publics autorise, après attribution provisoire, à tout soumissionnaire de déposer un recours gracieux auprès de l’autorité contractante dans un délai de cinq jours ou de saisir  directement le Crd dans les trois jours ouvrables suivant l’attribution. Cet organe prononce la suspension du marché jusqu’à ce qu’il décide du fond de l’affaire.

  • Écrit par  Birame FAYE

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*