Marche de la presse en région : Diourbel ne veut plus de journalistes enseignants

Marche de la presse en région : Diourbel ne veut plus de journalistes enseignants

La Coordination des associations de presse (Cap) a organisé hier une marche dans la capitale du Baol.

La procession, qui a pris départ au niveau de la station Rts, s’est terminée à la gouvernance. Un mémorandum lu par le porte-parole du jour, Souleymane Ndiaye, a été remis au gouverneur, Mouhamadou Moustapha Ndao.

Après avoir mis l’accent sur l’environnement socio-économique précaire des entreprises, sur la création tous azimuts d’organes de presse par des politiques (Ndlr, dans la région, le ministre Mor Ngom a mis en place deux radios.

Une à Dangalma et une autre à Bambey commune), M. Ndao a demandé au gouverneur de jouer et de faire jouer correctement aux chefs de service, leur rôle de contrôle des agents de l’état. Il cite en exemple les enseignants qui désertent les salles de classe, les bureaux pour exercer en violation flagrante des textes qui régissent les agents de l’état du Sénégal, un autre métier.

Dans sa réponse, le gouverneur affirme qu’il transmettra à qui de droit certaines revendications qui ne relèvent pas de ses prérogatives. Pour la question des enseignants, il invitera les journalistes à venir le voir au cours d’une audience qu’il leur accordera pour régler la question.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*