Marine Le Pen: Hitler à fait moins de dégâts en France que Hollande, dans le même laps de temps

marine_lepen-presidente-2017Marine Le Pen sait se montrer cruel à ses heures. Profitant de son dernier meeting de campagne pour se projeter sur la prochaine élection présidentielle,Le Pen a pris pour cible à plusieurs reprises le président François Hollande dont la candidature pourrait intervenir dans les jours qui viennent.

“Il y a moins de 50 ans, elle était encore considérée comme étant une puissance mondiale, et elle ne ressemble plus vraiment à l’heure actuelle à ce qu’elle fut jadis,François Hollande a créé plus de chômeurs qu’aucun de ses prédécesseurs,il provoqué l’expatriation de dizaines de milliers de jeunes désespérés,il a provoqué des milliers de faillites d’entreprises…Hitler à fait moins de dégâts en France que Hollande, dans le même laps de temps”

Les partisans de Marine Le Pen évoquent une «droite déboussolée» après la déferlante Fillon.

L’élimination de Nicolas Sarkozy de la primaire et la course en tête de François Fillon, qui n’ont pas été anticipées au FN, n’ont pas suscité de craintes dans les rangs frontistes. «C’est une droite perdue, déboussolée, qui ne veut ni Sarkzy, ni Juppé et se donne à un homme tellement courageux qu’il a été incapable de s’élever contre Sarkozy pendant cinq ans» a-t-on analysé dans l’entourage de Marine Le Pen où certains ont également souligné, avec enthousiasme, le fait qu’Alain Juppé se soit «balladurisé plus vite que prévu».

Après avoir suivi les résultats avec attention dimanche soir, Nicolas Bay, le secrétaire général du FN, avait l’air confiant. «Ce qui est intéressant pour nous, c’est qu’il va y avoir beaucoup d’orphelins du sarkozysme», juge-t-il en estimant que des électeurs, sensibles aux discours de l’ancien président de la République sur l’identité et la sécurité, auront à coeur de défendre ces idées avec le FN.

Au FN, on croit que le rejet de Nicolas Sarkozy a été «sous-estimé». Tout en soulignant l’effet «laminoir» du vote utile au détriment des petits candidats, les frontistes ont noté l’importance de la participation et l’éventuelle dynamique qui pourrait jouer en faveur de Fillon au second tour de la primaire, comme au moment de la présidentielle.

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*