Mauritanie : une femme égorgée pour flagrant crime d’adultère

Mauritanie : une femme égorgée pour flagrant crime d’adultère

Un Mauritanien surprend sa femme en flagrant crime d’adultère et l’égorge comme un mouton sur le champ, faisant les choux gras de la presse locale.

Un fait divers à la fois tragique et inédit fait les choux gras de la presse électronique mauritanienne ce week-end. Il s’agit de l’histoire du chauffeur d’un gros porteur sur le trajet Nouakchott-Nouadhibou qui surprend son épouse dans une situation de flagrant délit d’adultère.

Incapable de contenir sa colère, poussé à bout de nerfs par la jalousie, il égorge la femme comme un mouton sur le champ, rapportent des organes de la presse électronique locale.

Parlant de l’identité du mari cocu et poussé au crime passionnel, le site d’informations en ligne «Tawary» écrit «qu’il répond au nom de MSB, âgé d’une cinquantaine d’années, domicilié au quartier Hay Sakine (dans la banlieue Nord de Nouakchott)».

Sur les circonstances du drame, le même organe, citant des sources concordantes, ajoute «qu’il s’est déroulé dans l’après -midi du vendredi 15 septembre. Le mari avait interdit à son épouse, du nom de FM, âgée de 35 ans, de sortir de la maison familiale en son absence».

Il fit semblant de partir à Nouadhibou, avant de rebrousser chemin au bout de quelques heures d’absence, piégeant manifestement la dame qu’il soupçonnait des relations extra conjugales.

Aussitôt alerté, le procureur de la République près le tribunal régional de Nouakchott s’est rendu sur les lieux du drame pour les constats légaux et d’usage. Quant au mari, présumé auteur du crime passionnel, il s’est rendu à la police du quartier, juste après le forfait.

360afrique

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*