Mbagnick Ndiaye, ministre de la Culture et de la Communication : «Si nous sommes ministres c’est grâce à Marième Faye Sall»

Les ministres doivent leur nomination à l’épouse du chef de l’Etat. C’est l’avis de l’ancien ministre des Sports. Mbagnick Ndiaye, en procédant hier à la passation de services avec son successeur Matar Bâ, a lâché cette phrase qui fait tomber des nues les adeptes et autres défenseurs des valeurs de la République.

L’ancien ministre des Sports, connu pour ses sorties fracassantes, a encore dérapé hier. Venu passer le témoin à Matar Bâ, le nouveau patron du Sport sénégalais, Mbagnick Ndiaye s’est illustré par une bourde communicationnelle. Tout en remerciant le président de la République qui lui a fait à nouveau confiance, M. Ndiaye a décerné une mention spéciale à son épouse, Madame Marième Faye Sall. 

Selon le nouveau ministre de la Culture et de la Communication, ses collègues ministres doivent leur nomination dans l’équipe gouvernementale à la Première dame. «On remercie Marième Faye. Il faut qu’on la félicite. Si nous sommes ministres, c’est grâce à Marième.

C’est grâce à Marième qu’on a la confiance de Macky Sall pour nous valoir des postes de responsabilités au sein du gouvernement. Si Marième dit au Président de nommer ou de ne pas nommer untel ou un autre, il le fait», a révélé le tout nouveau patron du département de la Culture et la Communication. 

Une déclaration qui a fait tomber des nues l’assistance et même quelques militantes du parti au pouvoir, en provenance de Fatick, venues en masse assister à la cérémonie de passation. Décidément, avec Mbagnick Ndiaye, on… accélère les «glissades».  

Écrit par Amadou MBODJI

amadoumbodji@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*