Me Abdoulaye Wade depuis Abidjan: « J’ai la nostalgie du Sénégal »

À Abidjan pour assister à la conférence de la Fédération des associations et unions de jeunes avocats d’Afrique, à Abidjan, Abdoulaye Wade s’est prononcé sur l’incarcération de son fils, Karim Wade.pa wade

«Le fait d’être le fils d’un Président sortant est devenu un nouveau délit au Sénégal», dit-il. Mais, ajoute-t-il : «la justice sera dite un jour et il (Karim Wade) sera déclaré innocent parce qu’il n’a rien fait. Après huit mois de traque, d’emprisonnement, aujourd’hui rien n’est encore montré pour dire que Karim a fait ceci ou cela.

La seule banque où l’on a trouvé de l’argent, c’est (celle) de l’argent que j’avais mis. Mon argent», rapporte l’Obs.

Abdoulaye Wade promet de revenir au Sénégal sous peu. «J’ai la nostalgie des Sénégalais», dit-il. Il révèle, toutefois, que ce ne sera pas avant le Magal.Le journal informe également que l’ancien président de la République du Sénégal a ouvert un cabinet international à Dubaï dénommé «Wade international consulting».

Invité comme conférencier à la conférence de la Fédération des associations et unions de jeunes avocats d’Afrique dont le thème est : «Le jeune avocat africain au service du développement de l’Afrique», Abdoulaye Wade a retracé son parcours et expliqué ce que c’est le métier d’avocat. Il a invité ses hôtes à plus d’audace et à œuvrer pour le développement du continent africain.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*