Me Amadou Sall : "Si la preuve de l'existence des 47 milliards FCfa est rapportée, je déchire ma robe ici"

ME EL HADJI AMADOU SALLLes avocats de Karim Wade sont très confiants et n’ont aucun doute sur l’innocence de leur client. Me El Hadji Amadou Sall est d’ailleurs prêt à déchirer sa robe d’avocat si jamais la preuve de l’existence des 47 milliards de Singapour est apportée.

D’après nos confrères de L’Observateur, même si les débats au fond du dossier n’ont pas encore démarré, les deux parties ne manquent pas parfois de l’effleurer. De toutes les sommes attribuées à Karim Wade, ce sont les 47 milliards de FCfa de Singapour qui ont le plus de mal à passer. Au moment de refuser à la Crei la compétence de juger Karim Wade, l’ancien ministre d’Etat, Me Amadou Sall, a évoqué ce point. L’Obs indique que, pour Me Sall, l’argument d’Alioune Ndao, Procureur spécial de la Crei, qui affirme qu’à chaque fois qu’il y a du nouveau, il doit y avoir une nouvelle mise en demeure, ne se justifie pas. Il a expliqué que le Parquet spécial a fait glisser les 47 milliards de FCfa dans le dossier sans mise en demeure ni inculpation. Mais, pour cette question, Me Sall jure que rien a été découvert à Singapour. Aussi, défie-t-il la Crei sûr de lui : “Si vous apportez la preuve de l’existence des 47 milliards FCfa dans une banque à Singapour, je déchirerais ma robe d’avocat ici”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*