Me Assane Dioma Ndiaye sur l’affaire Gadio : « Le Sénégal ne peut pas influer sur la procédure en cours»

Dans l’édition de 12h de la Rfm, le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme, Me Assane Dioma Ndiaye, a donné son avis sur l’intervention de l’Etat du Sénégal dans l’affaire Cheikh Tidiane Gadio.

Selon Assane Dioma Ndiaye, le Sénégal ne peut pas apporter une assistance judiciaire à l’ancien chef de la diplomatie. En revanche, il peut lui apporter une assistance consulaire et diplomatique.

«Le Sénégal doit lui apporter l’assistance consulaire et diplomatique. Et ça, c’est un devoir de l’État du Sénégal par rapport à tout citoyen. Le Sénégal ne peut pas influer sur la procédure en cours tant que les droits fondamentaux de la personne sont garantis», souligne l’avocat.

Avant de poursuivre : «Si le Sénégal s’apercevait que ses droits ne sont pas respectés, il peut exercer ou apporter cette protection à Cheikh Tidiane Gadio»
[13:56, 22/11/2017] +1 (438) 929-6530:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*