Me Demba Ciré Bathily, avocat de Karim Wade : « Tout ce que Karim aura par le Droit, on le lui arrachera par la force »

1a99aa888fd3c7def3f450d8da5c7a82Le Collectif des avocats de Karim Wade, au cours d’un point de presse, a réaffirmé, hier, qu’il n’est pas surpris de la décision rendue par la Cour suprême.

Me Olivier Sur, qui a réaffirmé son engagement avec ses confrères à défendre Karim Wade dans « le cadre d’un combat politique qui est le sien, une procédure qui (leur) ferme toutes les portes procédurales et juridiques », a expliqué que « si cette décision était dans le sens inverse, c’est tout le cours du procès qui aurait sans doute été modifié et (leur) stratégie de défense ».

Malheureusement, a-t-il dit, « cette décision est conforme au fil conducteur du procès politique. Dans ce grand Etat de droit, ce procès n’est pas conduit par les règles de Droit ».

Quant à Me Demba Ciré Bathily, il a affirmé qu’ils n’ont pas perdu une bataille : « Nous avons mis en exergue les failles d’un système. Ce n’est qu’un match reporté. Tout ce que Karim Wade aura par le Droit, on le lui arrachera par la force ».

Poussant le bouchon plus loin, Me Ciré Clédor Ly a indiqué que « l’espoir de consolidation de l’Etat de droit s’est envolé car, l’Etat de droit, c’est l’utilisation d’une seule arme pour tous ».

A l’en croire, «L’administration judiciaire a empêché l’exercice d’un droit donc, on ne peut pas dire qu’on ne s’est pas pourvu en cassation».

Malgré tout, il avertit qu’ils ne se plieront pas : «C’est un combat pour la démocratie et la séparation des pouvoirs, un combat pour l’Etat de droit».

Liberation quotidien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*